GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Science

    Alzheimer : des laboratoires américains annoncent l'arrêt des recherches sur un traitement

    Les laboratoires américains Pfizer et Johnson & Johnson ont annoncé l’arrêt d’études sur un traitement en phase 3 contre la maladie d’Alzheimer. Ces premiers résultats montrent que le produit utilisé pour cet essai n’améliore pas l’état les patients. Il s’agit d’une mauvaise nouvelle, pour les malades d'abord, mais également pour les sociétés pharmaceutiques. Des résultats négatifs attendus depuis quelques semaines mais la recherche ne s’arrête pas pour autant.

    « Un essai clinique de phase 3 est un essai qui va tester l’efficacité du médicament, explique le professeur Philippe Amouyel, directeur de la Fondation Plan Alzheimer, les phases précédentes servant à tester sa toxicité. L’arrêt de cet effet en phase 3 signifie que les patients n’ont tiré aucun bénéfice de ce traitement.

    Cet effet, c’est l'un des premiers résultats d’une série d’essais qui sont en cours actuellement, et qui testent une hypothèse qui consiste à voir si le corps peut se défendre lui-même contre la maladie d’Alzheimer.

    On a deux façons de faire. Soit on injecte des substances qui vont éliminer certaines lésions de la maladie d’Alzheimer – c’est exactement ce qui s’est passé pour ce produit qui malheureusement n’a pas pu montrer son efficacité – soit on va essayer d’apprendre au corps à se défendre lui-même, en le vaccinant, comme on le fait pour un vaccin contre la grippe, par exemple.

    Les essais sont encore en cours actuellement. Ils n’ont pas encore été annoncés. Donc, c’est essentiellement les deux grandes voies, qui sont actuellement les plus avancées dans sa recherche.

    Il faut savoir qu’il existe d’autres voies, d’abord, et d’autres essais. On peut considérer qu’à peu près une centaine de molécules sont testées dans le monde. Alors bien sûr, à des phases bien moins avancées que celle de bapineuzumab qui vient, malheureusement, de s’arrêter, mais qui sont elles aussi, porteuses d’éventuels espoirs de traitement. »

    (Propos recueillis par Michèle Diaz)

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.