GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Science

    Coronavirus, antibiotiques: l'inquiétante alerte lancée par la directrice de l'OMS

    media Selon la dirigeante de l'OMS, les antibiotiques seraient de moins en moins efficaces. Getty Images/E+/Savushkin

    L'Assemblée mondiale de la santé (AMS) à laquelle participent quelque 3 000 délégués de 194 Etats a donné l'occasion à la directrice de l'OMS de dresser deux constats : il est impossible de prévoir l’évolution de l'épidémie de coronavirus et les antibiotiques protègent de moins en moins les humains.

    Avec notre correspondant à Genève, Laurent Mossu

    On peut craindre un retour à une situation qui avait cours avant les antibiotiques. Margaret Chan, directrice générale de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a mis en garde l'assistance devant la résistance anti microbienne qui se renforce de jour en jour.

    Retour en arrière

    Ouvrant l’assemblée annuelle de son institution, la patronne de l’OMS a affirmé que de nombreuses infections communes allaient à nouveau tuer.

    Cette résistance rend souvent les traitements actuels « inutiles et sans effet », a-t-elle constaté.

    Le monde ne peut accepter un tel retour en arrière, a martelé Mme Chan. Une réponse doit être trouvée « sans retard », a-t-elle souligné, en lançant un appel implicite aux laboratoires pour qu’ils développent de nouvelles recherches.

    Evoquant les coronavirus, la directrice de l’OMS a noté qu’il était impossible à ce stade de prévoir quelle serait l‘évolution de l’épidémie. Les virus de la grippe sont en « mutation constante » et se réinventent « régulièrement », a-t-elle conclu.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.