GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 18 Mai
Samedi 19 Mai
Dimanche 20 Mai
Lundi 21 Mai
Aujourd'hui
Mercredi 23 Mai
Jeudi 24 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Italie: la Commission européenne appelle à la mise en place d'une politique budgétaire «raisonnable» (vice-président)
    • Parcoursup en France: «plus de la moitié» des élèves auront une réponse positive à leurs voeux dès mardi soir (Blanquer)
    • Inde: cinq morts du virus Nipah, des dizaines de personnes en quarantaine (officiel)
    • En raison d’un mot d’ordre de grève national, les antennes de RFI et la mise à jour de nos sites peuvent être perturbées ce mardi
    Science

    Le prix Nobel de physique 2013 à François Englert et Peter Higgs

    media

    Le prix Nobel de physique a été décerné, ce mardi 8 octobre, au Britannique Peter Higgs et au Belge François Englert. Sans surprise, ils sont récompensés pour avoir théorisé en 1964 l'existence du fameux « boson de Higgs ». Une théorie qui n'a été validée expérimentalement que l'an dernier, après 50 ans de quête.

    Nous sommes au début des années 60. Les physiciens commencent à peine à découvrir le monde de l'infiniment petit. La matière, tout ce qui nous entoure, est composée d'atomes. Mais voilà, ils sont eux aussi composés d'élements plus petits, qui, à leur tour, sont faits de briques élémentaires. Les physiciens classent toutes ces particules, comme pour un jeu de construction ; on appelle ça le Modèle standard : c'est la base de la physique actuelle.

    Mais pour que ce modèle tienne debout, les équations ont besoin que tout ce petit monde n'ait aucune masse, ne pèse rien. On se rend bien compte que ce n'est pas le cas. C'est là, que Peter Higgs et François Englert ont une idée de génie.

    Ils vont convenir que les particules élémentaires n'ont pas de masse. Il en existe donc une autre qu'on ne connaît pas encore, et son rôle c'est de leur en donner une. C'est le boson de Higgs.

    Et pendant près de 50 ans, toutes les découvertes vont aller dans ce sens : tout se base sur son existence, sans que jamais on ne parvienne à la prouver. Jusqu'à l'été dernier, quand les équipes de l'accélérateur de particules du Cern, à Genève (Suisse), mettent fin au suspens. Et le Nobel vient aujourd'hui récompenser l'intuition géniale de Peter Higgs et François Englert.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.