GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 23 Octobre
Jeudi 24 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Science

    La pollution de l’air qui nous entoure est cancérigène

    media Nuage de pollution sur l'avenue Chang'an à Pékin, à l'heure de pointe. REUTERS/Jason Lee

    L'air pollué que nous respirons à l'extérieur est cancérigène. C'est la conclusion d'un rapport de l'OMS, l'Organisation mondiale de la santé. Les substances incriminées provoqueraient le cancer du poumon, mais pas seulement.

    L’exposition à la pollution de l’air extérieur accroît le risque de cancer du poumon, d’après les principaux experts mondiaux . Une cause environnementale observée également dans le cas du cancer de la vessie (lire le document en anglais).

    → A (RE) LLIRE : La pollution de l’air n’a presque pas reculé en France depuis 30 ans

    Et même si les niveaux d’exposition peuvent varier selon les lieux, elle peut s’appliquer à toutes les régions de la planète. En 2010, 223 000 décès par cancer du poumon recensés dans le monde résultaient de la pollution de l’air. Et les principales sources sont les transports, la production stationnaire d’électricité comme les stations hydrauliques ou batteries, ou encore les émissions industrielles et agricoles.

    Les maladies cardiaques ou respiratoires, par exemple, étaient déjà reconnues comme plus sensibles à la pollution atmosphérique et des études ont abondé dans ce sens et montré également que les niveaux d’exposition avaient beaucoup augmenté dans les pays à forte population en voie d’industrialisation rapide.

    En cause encore : les particules et pollutions liées au transport que ce soit en Europe, en Amérique du Nord et du Sud ou en Asie.

    Le directeur du Centre international de recherche contre le cancer espère que ce classement de l’air extérieur dans le premier groupe, c’est-à-dire cancérogène pour l’homme, devrait envoyer un signal fort à la communauté internationale afin d’agir pour réduire cette pollution.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.