GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Science

    La concentration des gaz à effet de serre dans l'atmosphère s'accélère

    media Des femmes incommodées par la pollution dans une rue de Singapour, le 20 juin 2013. REUTERS/Edgar Su

    Le réchauffement climatique s'est aggravé en 2012. Pire, il s'accèlere. C'est le constat posé par les experts de l'Organisation météorologique mondiale, une agence de l'ONU, dans un rapport publié mercredi 6 septembre. En cause, les gaz à effet de serre, et plus particulièrement trois d'entre eux.

    Le dioxyde de carbone, le méthane, et le protoxyde d'azote. Voilà, les principaux responsables du réchauffement climatique, selon les experts de l'Organisation météorologique mondiale. Dans leur dernier rapport, ils dressent ce constat : la concentration de ces gaz dans l'atmosphère augmente. Pire, cette augmentation s'accèlère.

    Le dioxyde de carbone, par exemple, est le gaz à effet de serre d'origine humaine le plus abondant dans l'atmosphère. Sa concentration a augmenté de 0,56 % entre 2011, qui était déjà une année record, et 2012. Même constat pour le méthane : +0,33 % et le protoxyde d'azote : +0,28 %

    Pour les experts de cette agence des Nations unies, si le monde continue sur cette voie, la température moyenne du globe pourrait dépasser de 4,6 degrés ce qu'elle était avant l'ère industrielle.

    Ces gaz, et notamment le dioxyde de carbone, ont également une grande durée de vie. Il peuvent rester dans l'atmosphère des centaines voire des milliers d'années. Ce qui fait dire à l'OMM que même si, là, maintenant, toutes les émissions de dioxyde de carbone cessaient, les effets du changement climatique persisteront... pendant des siècles.

    → A (RE)LIRE : Réchauffement climatique: le Giec tire la sonnette d'alarme

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.