GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 23 Octobre
Jeudi 24 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Science

    Le nouveau satellite européen Sentinel livre ses premières images

    media Image satellite de l'Austfonna (en haut à droite) relié au Vestfonna (à gauche) et le Sørfonna (en bas). © Wikipédia

    Ces images, inquiétantes, sont celles d'une partie de la calotte glacière située en Norvège. Elles montrent que la glace semble fondre de plus en plus vite. Un possible signe que le réchauffement climatique atteint désormais les glaces les plus stables de la planète.

    Austfonna est la plus grande calotte glacière d'Europe : 8 000 km². Elle était stable depuis des années, mais le satellite européen Sentinel, lancé il y a un mois, a permis des observations inquiétantes.

    La glace qui s'écoule de la calotte et se jette dans la mer de Barents semble accélérée.
    Le flot s'écoule dix fois plus vite que dans les précédentes mesures. Impossible pour l'instant de savoir si le phénomène est naturel ou causé par le réchauffement climatique. Mais les scientifiques accordent une attention toute particulière à ces petites étendues de glace, ces calottes et ces icebergs. Ce sont eux qui subissent les plus gros changements. Et s'ils ne contiennent que 1% de la glace de la planète, ils participent pour 50% de la hausse du niveau des océans.

    Le satellite Sentinel 1 est le premier d'une série de 6 qui vont surveiller la surface de la Terre, avec une précision encore inégalée pour un satellite européen. esa.int

    → A (RE) LIRE : Projet Copernicus: six satellites pour observer la Terre

    Le satellite européen Sentinel, qui a pris ces images, est le premier d'une série de six satellites d'observation de la Terre qui seront lancés d'ici 2017. Un des outils les plus aboutis pour les scientifiques puisqu'ils peuvent voir la surface de la planète la nuit, mais aussi à travers le mauvais temps et les feuillages.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.