GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Aujourd'hui
Samedi 24 Août
Dimanche 25 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Science

    Normandie: des vaccins contre la fièvre jaune produits pour l'Afrique

    media Au total, 100 millions de vaccins devraient quitter la Normandie en direction de 900 millions de personnes à risque surtout en Afrique. RFI/Claire Morin-Gibourg

    C’est une nouvelle usine qui ouvre en France, à Val de Reuil, en Normandie. Une usine française certes, mais qui a un vrai rôle à jouer en Afrique puisqu’elle produit le vaccin contre la fièvre jaune. L'usine a deux fois la capacité de celle précédemment exploitée par Sanofi-Pasteur. Au total, 100 millions de vaccins devraient quitter la Normandie en direction des 900 millions de personnes à risque surtout en Afrique.

    C’est une usine de biologie comme une autre. Des gens en combinaison triturent des œufs dans lesquels se développent des antigènes qui luttent contre la fièvre jaune. Sanofi, le producteur, exporte 97 % de ses vaccins, et fournit la majorité des doses destinées à l’Afrique.

    Pourtant, d'après Claude Spieser, responsable de la production industrielle, il n'y aura pas de surcroît sur le marché avant mi-2016 car « il faut s'assurer que le process est rigoureusement le même et procéder à l'ensemble de la validation ». Environnement, risques de contaminations bactériologiques, « on fait des lots de validation qui sont le résultat de la combinaison des installations, des hommes et des femmes qui fabriquent et de la technologie » poursuit-il.

    Le vaccin contre la fièvre jaune devrait par ailleurs officiellement devenir unidose : un vaccin suffit à vie. Bernadette Hendrix, conseiller médical et scientifique s'en réjouit, tout en précisant que peu de personnes se faisaient vacciner tous les dix ans comme précédemment requis. « C'était donc plutôt les voyageurs qui se faisaient vacciner. Je pense que c'est une très bonne nouvelle de savoir qu'une dose suffit et qu'on est protégé à vie. »

    Chacune des 100 millions de dose produites par Sanofi en Normandie devrait donc être efficace pendant toute la vie des 100 millions de bébés qui naissent chaque année dans les zones à risque.

    → à (re)lire : Plus de trente Etats frappés par la fièvre jaune

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.