GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 18 Septembre
Mercredi 19 Septembre
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
Aujourd'hui
Dimanche 23 Septembre
Lundi 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Un journaliste assassiné dans le sud du Mexique, le 9e en 2018 (employeur)
    Science

    2014: l'année qui a vu les premiers essais d’un cœur artificiel

    media Le coeur artificiel développé par l'équipe du Pr Alain Carpentier. © Carmat/www.carmatsa.com

    En France, l'année 2014 aura été marquée par une invention scientifique de premier plan : le cœur artificiel. Conçu par Carmat, une société française, il a été testé sur deux patients, avec un succès relatif.

    L'idée de greffer un cœur artificiel aux malades n'est pas nouvelle. Les premières tentatives remontent à la fin des années 60. Mais elles se sont toutes heurtées au même problème  : le sang s'entassait sur les mécanismes, coagulait, et finissait par former des caillots. Pour y remédier, on fournissait des anticoagulants aux patients, mais cela provoquait un nouveau risque, celui d'hémorragies importantes.

    La grande percée du système mis au point par Carmat, c'est donc le matériau utilisé pour réaliser ce cœur artificiel qui permet d'éviter la formation de ces caillots. Mais ce n'est pas le seul caractère révolutionnaire de ce système. Ses développeurs ont également réussi à imiter comme jamais auparavant le fonctionnement même du cœur. La prothèse se comporte comme un vrai muscle, et non plus comme une série de pistons chargés d'envoyer le sang dans l'organisme.

    Pour l'instant, deux essais ont été réalisés sur l'homme. Le premier patient est décédé 74 jours après l'opération, c'est supérieur à la limite des 30 jours nécessaires pour considérer l'opération comme un succès. Le second patient a, quant à lui, été greffé le 5 août dernier. Il est toujours en vie.

    Une deuxième série d'études doit être effectuée en 2015. Elle seront effectuées sur une vingtaine de personnes cette fois. La commercialisation de ce cœur artificiel est prévue pour 2016.
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.