GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Science

    Sida: la prévention reste le meilleur rempart

    media Distribution gratuite d'antirétroviraux dans un hôpital de Johannesburg. AFP

    La 8ème conférence de la Société internationale sur le sida (IAS) a refermé ses portes mercredi 22 juillet à Vancouver au Canada. Plusieurs milliers de spécialistes ont donc apporté leur lot de résultats scientifiques. La plus grande réunion scientifique consacrée au VIH/sida s’était ouverte avec l’annonce du premier cas de rémission prolongée depuis 12 ans d’un nourrisson devenu adulte, mais cette nouvelle ne doit pas faire oublier ce que pratiquent des millions de personnes à travers le monde : la prévention.

    Lors de cette 8ème onférence de la Société internationale sur le sida, il aura été question d’évolution du VIH, de traitement mais aussi de prévention. Et les multiples résultats à propos de ce dernier thème représentent un des éléments clefs afin de mettre fin à cette épidémie.

    « Cette conférence a vraiment, encore une fois, insisté sur l’importance des outils biomédicaux pour arrêter l’épidémie du VIH. Aujourd’hui nous avons des traitements qui sont très efficaces, qui sont bien tolérés, qui permettent aux personnes de vivre en bonne santé et surtout qui permettent aux personnes de ne plus transmettre. Donc aujourd’hui si toutes les personnes séropositives étaient traitées dans le monde, on arrêterait l’épidémie en quelques années  », explique Bruno Spire, chercheur à l’Inserm et membre de l’association Aides.

    Ces résultats démontrent l’efficacité absolue du traitement comme prévention. Les gouvernements des différents pays doivent donc faire « des efforts pour permettre à toutes les personnes séropositives d’avoir accès à ce traitement dans tous les pays du monde ». Aujourd’hui, seul 40 % des personnes vivant avec le VIH ont accès à une thérapie rétrovirale.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.