GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 16 Novembre
Vendredi 17 Novembre
Samedi 18 Novembre
Dimanche 19 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 21 Novembre
Mercredi 22 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Les Etats-Unis désignent la Corée du Nord comme «Etat soutenant le terrorisme» (Maison Blanche)
    • Le Hezbollah nie tout lien avec un missile tiré vers RIyad depuis le Yémen
    • Liban: le Hezbollah nie envoyer des armes au Yémen, à Bahreïn et au Koweït
    • Merkel: des élections anticipées préférables à un gouvernement minoritaire
    • Le Hezbollah se dit prêt à se retirer d'Irak après la défaite de l'EI
    • Argentine: le sous-marin «San Juan» avait signalé une avarie lors de sa dernière communication (officiel)
    • Allemagne: le président Frank-Walter Steinmeier exhorte les partis au compromis pour gouverner
    • Argentine: les appels de samedi ne provenaient pas du sous-marin porté disparu (officiel)
    • Allemagne: le Parti social-démocrate (SPD) réitère son refus de participer à une nouvelle coalition gouvernementale
    Science

    Syrie: la Réserve mondiale de semences sollicitée, une première

    media L'entrée de la chambre forte de Svalbard, en Norvège.

    C'est une autre conséquence de la guerre en Syrie : la Réserve mondiale de semences va être mise à contribution. Cette réserve de 865 000 espèces de graines différentes se trouve en Norvège. Elle avait été conçue pour préserver des échantillons des principales espèces cultivées en cas de catastrophe.

    On la surnomme « l'Arche de Noé végétale » ou encore la « Chambre forte du Jugement dernier ». Située dans une montagne, sur l'archipel norvégien de Svalbard, la Réserve mondiale de semences va donc puiser pour la toute première fois dans ses réserves. L'ICARDA, le Centre international de recherche agricole dans les zones arides, est à l'origine de cette demande. Il possèdait une banque de graines en Syrie, à Alep, mais celle-ci a été détruite lors de la guerre civile.

    Replantées au Liban et au Maroc

    L'ICARDA avait réussi à sauver 90 % de ses graines en les envoyant auparavant à Svalbard et dans d'autres banques de graines dans monde. Il souhaite aujourd'hui les récupérer pour pouvoir les replanter, a priori au Liban et au Maroc. La Réserve mondiale va donc puiser dans ses 865 000 variétés. La preuve, selon ses dirigeants, de l'utilité du projet.

    Depuis 2008, le centre n'avait jamais été mis à contribution. Il avait en effet été originellement conçu pour se prémunir des risques de disparition d'espèces végétales à la suite de catastrophes naturelles ou du changement climatique. Il aura donc fallu la guerre pour qu'on doive ouvrir les portes de ce coffre-fort.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.