GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 22 Juillet
Samedi 23 Juillet
Dimanche 24 Juillet
Lundi 25 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 27 Juillet
Jeudi 28 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Science

    Troubles auditifs: les jeunes appelés à baisser le volume

    media Aujourd'hui 10 % des jeunes de moins de 25 ans présentent une perte auditive pathologique (photo d'illustration). Getty Images/Peter Cade

    Selon l’Institut français de veille sanitaire, la proportion des jeunes âgés de 18 à 35 ans écoutant la musique trop fort et trop longtemps a triplé depuis 2007. Les adolescents utilisent leurs écouteurs plus de deux heures par jour. C’est trop.

    Allons-nous créer une génération de sourds ? L’Institut de veille sanitaire pointe l’augmentation de la proportion de jeunes exposés quotidiennement à des bruits trop importants. Utilisés trop longtemps et trop fort, les écouteurs et les casques peuvent être à l’origine de troubles auditifs. Selon un sondage Ipsos, les adolescents âgés de 13 à 19 ans utiliseraient un casque audio deux heures par jour en moyenne. Ils sont 95 % de cette tranche d’âge à se servir de ce genre d’appareil, utilisé fréquemment dans les transports.

    Les troubles auditifs sont irréversibles

    L’exposition à un niveau sonore trop élevé, lors d’un concert ou en boîte de nuit par exemple, peut être à l’origine d’un « traumatisme auditif » pouvant entraîner une perte d’audition et des acouphènes (une sensation de bourdonnement ou de bruit aigu). En France, le niveau sonore est réglementé à 100 décibels dans les bars et discothèques et à 85 décibels au cinéma. Selon le Code de la santé, « aucun bruit ne doit, par sa durée, sa répétition ou son intensité, porter (…) la santé de l'homme ».

    Pourtant, aujourd’hui, 10 % des jeunes de moins de 25 ans présentent une perte auditive pathologique. Les risques de déficiences auditives, causées par les casques et écouteurs pourraient toucher plus de 1,1 milliard de personnes dans le monde, selon l’Organisation mondiale de la santé. Dans le monde, 360 millions de personnes ont des troubles auditifs, soit plus de 5 % de la population mondiale. Selon l’OMS, la moitié de ces cas sont évitables.

    Des gestes simples pour minimiser les risques de déficience auditive

    Pour protéger ses oreilles, il est recommandé de ne pas écouter de la musique trop fort dans des écouteurs plus d’une heure par jour ; de ne pas s’approcher trop près des enceintes lors des concerts et de mettre des bouchons d’oreille en présence d’un bruit trop fort. Pour sensibiliser aux risques auditifs, des conférences et ateliers sont organisés partout en France pendant La Semaine du Son (du 18 janvier au 7 février).

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.