GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 20 Mai
Samedi 21 Mai
Dimanche 22 Mai
Lundi 23 Mai
Aujourd'hui
Mercredi 25 Mai
Jeudi 26 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Science

    Des chercheurs prolongent l'espérance de vie des souris

    media Souris blanche de laboratoire DR

    Et si la fontaine de Jouvence devenait plus qu'un mythe ? Une équipe de chercheurs américains est parvenue à prolonger de 30 % l'espérance de vie moyenne de souris. Des résultats publiés dans la très sérieuse revue scientifique Nature. Leur approche est simple, elle est basée sur l'élimination d'un certain type de cellules : les cellules sénescentes.

    A partir d'un certain âge, que l'homme le veuille ou non, ses cellules cessent de se diviser. La sénescence, un passage obligé qui n'est pas forcément négatif puisque selon certains chercheurs, ces cellules permettraient même de prévenir certains cancers. Quelques avantages, qui ont un prix, celui de la vieillesse.

    Mais une équipe de scientifiques vient de publier d'étonnants résultats en la matière. Leurs recherches ont permis d'allonger d'un tiers l'espérance de vie de souris.

    Des souris génétiquement modifiées qui possèdent un enzyme particulier dans leurs cellules sénescentes. A l'aide d'une injection répétée deux fois par semaine cet enzyme se réveille. Avec pour conséquence l'apoptose des cellules sénescentes, c'est-à-dire leur mort.

    Et les résultats de l'étude ne s'arrêtent pas là, puisque si les rongeurs vivent plus longtemps, ils vivent aussi en meilleure santé. Les souris traitées sont moins touchées par les maladies cardiaques, leurs reins sont mieux préservés, les cancers apparaissent aussi plus tard.

    Certaines cellules sénescentes résistent toutefois. Celles situées dans certains organes tels que le foie ou le côlon par exemple. Reste à savoir pourquoi et cela les scientifiques ne le savent pas. En tout cas pas encore. La quête de la jeunesse éternelle ne devrait donc pas se terminer de si tôt.

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.