GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 22 Mai
Lundi 23 Mai
Mardi 24 Mai
Mercredi 25 Mai
Aujourd'hui
Vendredi 27 Mai
Samedi 28 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Science

    Les ondes gravitationnelles prédites par Einstein enfin découvertes?

    media Image d'artiste représentant la collision de deux trous noirs. Nasa

    Une étude qui sera publiée dans la revue Nature jeudi 11 février pourrait révéler que des ondes gravitationnelles ont été observées pour la première fois. Si elle est confirmée, cette découverte va révolutionner la façon dont on étudie l'univers et son histoire.

    Albert Einstein avait prédit l’existence des ondes gravitationnelles en 1916 dans sa théorie de la relativité générale. Cent ans plus tard, les équipes du Ligo (Laser Interferometer Gravitational-wave Observatory) pourraient bien lui donner raison.

    Voilà plusieurs semaines que des rumeurs dans la communauté scientifique murmuraient que le Ligo aurait détecté ces ondes. Un communiqué publié ce lundi par plusieurs centres de recherches annonçant une conférence de presse jeudi 11 février pour « faire un point sur les efforts de recherche pour détecter les ondes gravitationnelles à l’aide du Ligo » semble les confirmer. Cette conférence de presse doit être accompagnée par la publication d’une étude dans la revue scientifique Nature.

    Les ondes gravitationnelles seraient produites par les légères perturbations subies par l’espace-temps à cause du déplacement d’un objet de grande masse tel qu’une planète. Une théorie qui pourrait s’apparenter aux ronds provoqués par le jet d’un caillou dans l’eau. Les équipes du Ligo les auraient découvertes en observant la collision et la fusion de deux trous noirs.

    « Tout déplacement de masse, donc tout phénomène violent, crée des ondes gravitationnelles, explique l’astrophysicien Pierre Binetruy. Et parce que la force gravitationnelle est très faible, elle se propage sans diminuer. Les ondes gravitationnelles, parce qu’elles interagissent très peu avec la matière, ne sont pas amorties et continuent à se propager dans l’univers, éventuellement pendant des milliards d’années. »

    Leur étude permettrait de remonter l’histoire et comprendre le phénomène qui les a produites, ce qui était impossible avant. Et si on découvre un jour l’onde gravitationnelle primordiale, c’est alors que le Big Bang commencera à livrer ses secrets.

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.