GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 21 Juillet
Vendredi 22 Juillet
Samedi 23 Juillet
Dimanche 24 Juillet
Aujourd'hui
Mardi 26 Juillet
Mercredi 27 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Science

    Les drones, une menace pour les avions de ligne

    media L'utilisation croissante de drones militaires, commerciaux et pour le divertissement pourrait entraîner des collisions entre ces appareils sans pilote et des avions de ligne, AFP PHOTO/MARTIN BERNETTI

    Les drones utilisés par le grand public constituent-ils une menace pour les avions de ligne ? Sans équivoque, la réponse est oui, pour l'Association internationale du transport aérien (Iata), qui se réunit en ce moment pour son congrès annuel. La Iata plaide pour la mise en œuvre, dès aujourd'hui, d'une législation mondiale en la matière, alors qu'on en est encore très loin.

    On se souvient des drones l'été dernier qui survolaient des sites sensibles en France et causaient des sueurs froides aux autorités. Les contrôleurs aériens commencent également à ne plus supporter ces petits engins volants radiocommandés.

    De plus en plus d'incidents

    Le nombre de drones ne cesse d'augmenter, tout comme le nombre d'incidents qu'ils provoquent. De plus en plus de pilotes de ligne en repèrent à des endroits inattendus, notamment à proximité des aéroports.

    Ainsi, dans le seul espace aérien américain, entre 2013 et 2015, ce sont presque 1 000 incidents qui ont été répertoriés, dont certains ont presque mené à une collision entre un avion et un drone commercial.

    Interférences

    Autre problème : les ondes radio utilisées pour les commander. Elles peuvent dans certains cas causer des interférences avec les systèmes de contrôles aériens.

    Bref, l'aviation civile n'aime pas les drones civils, surtout que ceux-ci connaissent un succès commercial croissant, et que quelques mastodontes de la vente en ligne souhaitent en utiliser pour livrer les commandes de leurs clients. Leur nombre devrait donc encore se multiplier dans les années à venir.

    Face à cette menace, il y aurait une solution, celle de la législation, mais le retard est conséquent. Sur les 191 pays membres de l'Organisation civile de l'aviation internationale (OCAI), moins d'un tiers a légiféré sur ce sujet.

    → A lire aussi : Après les drones, voici l’antidrone

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.