GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 24 Juillet
Lundi 25 Juillet
Mardi 26 Juillet
Mercredi 27 Juillet
Aujourd'hui
Vendredi 29 Juillet
Samedi 30 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Assassinat du père Hamel: le deuxième tueur identifié, fiché "S" depuis le 29 juin
    • Barack Obama: «Nous mènerons Hillary à la victoire»
    Science

    Santé: découverte de liens entre le virus Zika et la myélite

    media Des volontaires appliquant un répulsif sur des femmes pour éloigner le moustique transmetteur du virus Zika, en Colombie, le 13 février 2016. REUTERS/Aleydis Coll

    Des études sur des liens existants entre le virus Zika et certaines pathologies se multiplient. La dernière en date publiée dans la revue scientifique The Lancet a montré pour la première fois le lien entre Zika et la myélite sur une jeune patiente hospitalisée à Pointe-à-Pitre.

    Depuis le mois de février, l’Organisation mondiale de la santé estimait un possible lien du virus avec les nombreux cas de microcéphalie recensés notamment au Brésil. Une relation confirmée depuis par une étude américaine. On sait que Zika est également lié avec le syndrome de Guillain-Barré.

    Ces derniers travaux semblent donc confirmer que le virus « a une affinité pour le système nerveux », estime l'une des chercheurs. Les autres virus pouvant causer une myélite aigüe comme ceux de la varicelle, du zona, de l’herpès de la légionellose et encore les maladies inflammatoires, ont été écartés, précisent les auteurs.

    Jusqu’à présent, les femmes enceintes constituaient le groupe le plus à risque puisque le virus s’attaque au développement cérébral du fœtus.

    Après la propagation exponentielle annoncée par l’OMS, 3 à 4 millions de nouveaux cas Zika cette année, le message est que ce virus ne concerne plus seulement les femmes enceintes et les conséquences d’une contamination par ce virus ne sont pas forcément bénignes, insiste l’un des auteurs.

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.