GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Science

    Astronomie: découverte de trois exoplanètes potentiellement habitables

    media Les trois planètes en orbite autour de leur étoile, selon une vue d'artiste. ESO/M. Kornmesser/N. Risinger/Handout via Reuters

    Elles se situent à 390 000 milliards de kilomètres de nous, elles sont trois, et on pourrait peut-être poser le pied dessus. Un article publié dans la revue scientifique Nature ce lundi 2 mai révèle que trois nouvelles exoplanètes potentiellement habitables viennent d'être découvertes. Mais pas d'emballement, on en sait encore trop peu pour déterminer si elles abritent une quelconque forme de vie.

    A 39 années-lumières de notre système solaire, c'est quasiment la porte à côté en termes astronomiques. C'est pour cette raison que ce trio de planètes nouvellement découvert est intéressant. On pourra mieux l'étudier que les précédentes exoplanètes prometteuses. Car ces trois planètes soulèvent beaucoup de questions. Elles ont été très vite annoncées comme habitables, mais on n'en sait pourtant assez peu pour le moment.

    Il est a priori certain qu'elles orbitent une étoile qualifiée de naine froide. Une étoile donc beaucoup plus petite que notre soleil, et beaucoup plus froide. Et deux de ces exoplanètes en sont très proches. Tellement proches qu'elles pourraient toujours présenter la même face à leur astre, comme c'est par exemple le cas de Mercure chez nous. Et dans ces conditions, il est peu probable qu’elles soient habitables.

    Quant à la troisième, la plus prometteuse donc, on ne sait toujours pas à quelle distance de son étoile elle se trouve. Là aussi, trop tôt donc pour parler de planète habitable. Leur gros avantage en revanche, c'est qu'elles sont à portée du télescope spatial Hubble et surtout de son successeur. Il serait alors possible de découvrir des choses sur leurs potentielles atmosphères. Ce qui serait une première.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.