GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 22 Mai
Jeudi 23 Mai
Vendredi 24 Mai
Samedi 25 Mai
Aujourd'hui
Lundi 27 Mai
Mardi 28 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Science

    Fripon, un réseau de caméras pour traquer les météorites

    media Une étoile filante dans le ciel nocturne en Allemagne, le 13 aout 2015. AFP/DPA/HENDRIK SCHMIDT

    Inauguré mardi 31 mai et constitué d’une soixantaine caméras implantées sur tout le territoire français, le réseau Fripon a pour mission de surveiller le ciel jour et nuit. Il traquera les météorites, les objets les plus anciens du système solaire qui peuvent receler de précieuses informations.

    La chasse aux météorites est ouverte : à terme constitué de 100 caméras implantées sur tout le territoire français, le Réseau de recherche de bolides et de matière interplanétaire, baptisé Fripon, a pour mission de repérer les météorites qui tombent sur le sol français et de déterminer leur trajectoire. Objectif : pouvoir récolter des échantillons, car ils sont aujourd'hui très rares si bien qu’on en trouve un seul tous les dix ans environ et pourtant les météorites sont une mine d'information.

    « Les météorites sont les fragments de petits corps qui ont pu évoluer depuis la formation du système solaire et donc ils nous renseignent à partir de quoi ce sont formés les planètes », explique Brigitte Zanda, chercheuse au Muséum national d’Histoire naturelle.

    Retrouver la composition « des météorites primitives »

    « Les planètes, c’est le même matériau, mais qui s’est aggloméré par des processus complexes et qui ensuite, dans le cas de grosse planète a fondu. La terre n’est pas homogène en composition, elle a un noyau, un manteau, une croûte ; et si on pouvait tout mélanger, on retrouverait la composition des météorites primitives », poursuit-elle.

    Comprendre comment et à partir de quoi la Terre s'est formée, il y a plus de 4,5 milliards d'années, est un enjeu très ambitieux. Pour cela, l'équipe derrière le projet va s'appuyer sur des bénévoles pour récupérer les échantillons sur le terrain.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.