GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Science

    RR245, une nouvelle planète naine découverte dans le système solaire

    media La planète naine RR245 a été découverte par une équipe internationale d'astronaumes. Alex Parker / CNRS / AFP

    Le système solaire s'est enrichi d'un nouveau corps, une planète naine, a annoncé mardi 12 juillet l'équipe de chercheurs internationaux auteur de cette découverte. L'objet qui pour l'instant répond au nom de RR245 est très particulier. Il se trouve aux confins du système solaire, au-delà de l'orbite de Neptune et son étude pourrait nous apprendre beaucoup de choses sur l'histoire de la formation des planètes qui nous entourent.

    Elle mesure environ 700 kilomètres de diamètre et elle est très, très loin. RR245 se trouve à une moyenne de plus de 8 milliards de kilomètres du soleil, soixante fois plus loin que la Terre. Cette planète naine a encore beaucoup de secrets à révéler, mais une chose est sûre, c'est une des plus lointaines jamais observées.

    « A priori, c’est un objet qui a dû se former plus proche du soleil, parce que là où il est à l’heure actuelle on n’a pas de modèle qui permettrait d’expliquer sa formation, commente Jean-Marc Petit, chercheur au CNRS et membre de l'Observatoire de Besançon. Par contre, on a des modèles qui permettent d’expliquer une formation beaucoup plus proche, à une distance de 20 à 30 fois la distance Terre-Soleil. Ensuite, les planètes géantes, Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune, à la fin de leur formation, se sont déplacées. A un moment donné Uranus et Neptune étaient plus proches du Soleil et sont allées vers leur position actuelle et donc elles sont allées perturber tous les objets qui étaient entre 20 et 30 unités astronomiques. Donc, la plupart des objets à cet endroit-là ont été éjectés du système solaire et se baladent dans l’espace interstellaire, et certains n’ont pas été éjectés assez fort. Et celui-ci ferait partie des quelques-uns qui sont restés. »

    → A (RE)LIRE : La Nasa annonce la découverte de 1284 nouvelles exoplanètes

    Ce qui nous permet donc de l'étudier. Grâce à lui, on pourra ainsi peut-être mieux comprendre comment les grosses planètes du système solaire se sont formées il y a plus de 4 milliards d'années.

    → A (RE)LIRE : ExoMars en route pour la planète rouge

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.