GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 22 Juillet
Mardi 23 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Science

    France: l’inquiétante maladie de Lyme

    media Photo d'une tique, dont la morsure peut transmettre la maladie de Lyme. AFP/BERTRAND GUAY

    En France, 27 000 personnes seraient touchées par la maladie de Lyme. Transmise à l'homme par la tique à la suite d'une piqûre, cette infection qui peut être redoutable est encore mal diagnostiquée. Les professionnels de la santé et les patients tirent le signal d'alarme.

    Fatigue chronique, vertiges, douleurs articulaires, depuis plusieurs années, Sabine Cuq ressentait ces symptômes sans savoir qu'elle était infectée par la maladie de Lyme. Elle a enfin compris sa maladie une fois le diagnostic posé. « Comme beaucoup de maladies, on vous dit : "c’est dans votre tête, vous êtes trop stressée, vous êtes dépressive". C’était vraiment la fin du cauchemar », se souvient-elle.

    Mais à 54 ans, Sabine Cuq continue de se battre contre cette maladie. « J’ai des troubles visuels très invalidants, j’ai des brûlures, j’ai des douleurs musculaires, articulaires, j’ai une fatigue chronique. Je ne peux plus sortir, je ne peux plus conduire, je ne peux plus cuisiner… C’est une maladie qui, dans sa forme chronique, est très violente », fait-elle savoir.

    Le docteur Philippe Bottero, médecin généraliste et spécialiste de la maladie de Lyme, dénonce le manque de fiabilité des tests de dépistage. « Elle est compliquée à détecter parce que, je pense, on ne veut pas considérer qu’il existe des formes chroniques parce que ça bouleverserait la médecine. Donc, on pense toujours, depuis 2006, que les réactions sérologiques mises au point à ce moment-là étaient largement suffisantes pour diagnostiquer cette maladie », expliquet-t-il.

    Médecins et patients se mobilisent. Une plainte collective a été déposée contre l'Etat, pour une reconnaissance officielle de la maladie comme étant une affection de longue durée.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.