GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 23 Septembre
Mardi 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Science

    Nobel de médecine: Yoshinori Ohsumi récompensé pour ses travaux sur l’autophagie

    media Le professeur Yoshinori Ohsumi a remporté le prix Nobel de médecine. Ici à Tokyo au Japon, le 3 octobre 2016. REUTERS/Kim Kyung-Hoon

    Le prix de Nobel de médecine a récompensé lundi 3 octobre le Japonais Yoshinori Ohsumi pour ses recherches sur l'autophagie. Plus précisément, sur l’« usine de recyclage » de nos cellules qui, en cas de dysfonctionnement, peut déclencher la maladie de Parkinson ou le diabète.

    Le Japonais Yoshinori Ohsumi a fait l'essentiel de sa carrière de biologiste à l'Université de Tokyo, où ses expériences sur le processus de l'autophagie ont donné des clés essentielles à la compréhension du renouvellement des cellules, du vieillissement et de la réponse du corps à la faim et aux infections.

    L’autophagie est un processus essentiel au renouvellement cellulaire, l’unité biologique absolue de l’être vivant. Ce phénomène a été constaté dans les années 60 mais ce n’est qu’au début des années 90 que le biologiste japonais, âgé de 71 ans aujourd’hui, a pu identifier les gènes de l’autophagie.

    Des réponses à des interrogations cruciales

    Cette découverte a permis ainsi de comprendre comment réagissaient les cellules. Nos cellules s'autodétruisent en s'enfermant dans des vésicules à double membrane avant d'être livrées aux lysosomes, organismes ordinairement chargés de digérer et détruire déchets et bactéries.

    Son mauvais fonctionnement peut donc entraîner toutes sortes de maladies comme la maladie de Huntington, d'Alzheimer, de Crohn, des myopathies, des cancers, etc.

    Professeur honoraire à l'Université de technologie de Tokyo, Yoshinori Ohsumi remporte huit millions de couronnes suédoises (834 000 euros) grâce à ses recherches.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.