GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 9 Décembre
Mardi 10 Décembre
Mercredi 11 Décembre
Jeudi 12 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 14 Décembre
Dimanche 15 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Afghanistan: 10 morts dans l'explosion d'une bombe (police)
    • Réforme des retraites: l'«âge d'équilibre» à 64 ans sera bien dans la loi cadre, assure Stanislas Guerini (LaREM)
    • Est de l'Allemagne: un mort et de nombreux blessés dans l'explosion d'un immeuble à Blankenburg
    • France: un homme menaçant des policiers avec une arme blanche a été tué à la Défense (préfecture de police)
    • Angela Merkel promet un «partenariat étroit» à Boris Johnson après sa victoire aux législatives britanniques
    • Victoire de Boris Johnson: à Moscou, on doute d'une amélioration des relations russo-britanniques
    • Italie: le cannabis light (moins de 0,5% de THC) légalisé par le Parlement
    • L'Union européenne se déclare «prête» à négocier la future relation avec le Royaume-Uni (Michel)
    • Intempéries en France: environ 220 000 foyers privés d'électricité, indique Enedis
    • Brexit: Bruxelles veut «rebâtir» les relations avec Londres après la victoire de Johnson (Breton)
    Science

    Obésité: l’OMS appelle à taxer les boissons sucrées

    media Taxer les boissons sucrées pourrait réduire «les souffrances et sauver des vies», explique l'OMS. REUTERS/Benoit Tessier/FilesGLOBAL

    L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a appelé ce mardi les gouvernements à taxer les boissons sucrées afin de combattre l'obésité dans le monde où un adulte sur trois est en surpoids, estimant que cela pourrait réduire la consommation de ces produits.

    Dans un nouveau rapport, l'agence onusienne estime qu'il existe « des preuves croissantes » que l'imposition de taxes sur les boissons sucrées « résulterait en une réduction proportionnelle de la consommation ».

    Ainsi, selon l’OMS, une augmentation de 20% des prix de ces boissons entraînerait une réduction de la consommation de 20%, et une augmentation de 50% réduirait la consommation de moitié.

    « Si les gouvernements imposent une taxe sur des produits comme les boissons sucrées, ils peuvent réduire les souffrances et sauver des vies », a affirmé Douglas Bettcher, qui dirige le département prévention des maladies non transmissibles à l'OMS.

    A l'échelle mondiale, le nombre de cas d'obésité a doublé depuis 1980. En 2014, plus de 1,9 milliard d'adultes - personnes de 18 ans et plus - étaient en surpoids, dont plus de 600 millions étaient obèses.

    En 2015, 42 millions d'enfants de moins de 5 ans étaient en surpoids ou obèses.

    Dans le même temps, le nombre d'adultes souffrant de diabète a explosé dans le monde en 35 ans, passant de 108 millions en 1980 à 422 millions en 2014, selon le premier rapport global de l'OMS publié en avril dernier.

    (Avec AFP)

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.