GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Science

    ExoMars: Schiaparelli a rendez-vous avec Mars

    media Le module Schiaparelli de l'Agence spatiale européenne doit se poser sur Mars ce mercredi. Il s'est détaché de la sonde TGO dimanche 16 octobre et a entamé sa descente vers la planète rouge. ESA-Muirhead/Reuters

    Ce mercredi, l'Europe spatiale a rendez-vous avec Mars. Le module Schiaparelli de l'Agence spatiale européenne (ESA) doit en effet se poser sur la planète rouge. En cas de succès, ce serait une prouesse scientifique et technique car, jusqu'à aujourd'hui, seuls les Américains ont réussi ce type de mission.

    Six minutes de descente avant de savoir... C'est ce mercredi en fin d'après-midi que l'Europe saura si elle a fait jeu égal avec les Américains. Si son agence spatiale a réussi à poser un engin sur Mars. La première tentative en 2003 s'était soldée par un échec, le mini-atterrisseur Beagle 2, lancé à l'époque, n'ayant jamais donné signe de vie.

    Six longues minutes durant lesquelles le module Schiaparelli va entrer dans l'atmosphère martienne, protégé par son bouclier thermique, déployer ses parachutes et enfin allumer ses rétrofusées à quelques mètres du sol pour se poser en douceur.

    Six minutes durant lesquelles sa vitesse va passer de 21 000 kilomètres heures, à 0 au moment du toucher.

    Le défi est de taille mais pour le grand public il ne sera cependant pas très impressionnant. Schiaparelli est avant tout un démonstrateur technique. Il n'embarque donc pas d'appareil photo pour prendre de superbes panoramas martiens, mais seulement quelques instruments scientifiques pour prendre des mesures de pression atmosphérique ou encore de vitesses des vents.

    Car l'enjeu est plus lointain. Cette démonstration sert en effet de préparation à une autre mission prévue pour 2020. L'Europe enverra cette fois sur Mars un robot de la taille d'une voiture avec pour objectif de dénicher d'éventuelles traces de vie passée, sous le sol de notre planète voisine.

    Jan Woerner, le directeur général de l'ESA est l'invité du matin de RFI

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.