GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 22 Juillet
Mardi 23 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Science

    Le virus de l'hépatite C observé pour la première fois au microscope

    media L'observation du virus de l'hépatite C a été possible grâce à la plateforme de microscopie électronique de l’université de Tours adossée à leur unité Inserm. (c) BMJ / British Society of Gastroenterology 2016

    C'est une première mondiale. Une équipe française de chercheurs de l'Inserm a réussi à observer au microscope le virus de l'hépatite C, responsable chaque année de 700 000 décès dans le monde. Depuis la découverte du virus en 1989, les scientifiques travaillaient dessus sans connaître son apparence. Une avancée qui ouvre la voie vers un vaccin.

    Agrandi 600 000 fois au microscope électronique, le virus de l'hépatite C ressemble à un caillou difforme avec quelques protubérances. A plusieurs reprises, des équipes américaines pensaient l'avoir repéré. Mais il s'agissait en fait de cellules lipidiques sécrétées par le foie, superposées les unes sur les autres. Pour mettre la main sur le virus, les chercheurs de l'Inserm ont utilisé une technique particulière : en immergeant des anticorps de l'hépatite C dans le plasma de patients malades, le virus s'est accroché à eux, un peu comme un scratch sur du velcro.

    Je pense qu'ils ont cherché quelque chose qui se rapproche plus des virus découverts avant, quelque chose de très régulier, de très homogène. Nous, nous sommes partis sur une stratégie très originale où l'on ne cherchait pas à voir quelque chose de très particulier ce qui nous a permis de passer avant eux et surtout de voir ce qu'eux n'ont pas vu.

    Jean-Christophe Meunier, chercheur à l'Inserm 19/10/2016 - par Pierre Olivier Écouter

    Il suffisait ensuite d'observer les anticorps au microscope pour repérer, à proximité, une structure qui réapparaissait à chacun des tests: le virus de l'hépatite C. Connaître à quoi ressemble physiquement le virus, c'est un pas vers un vaccin. L'équipe de l'Inserm a constaté que certaines protéines dépassaient du noyau, sous forme de protubérances. Or, c'est désormais sur ces protubérances que vont s'atteler les scientifiques pour tenter de trouver des composants capables de les reconnaître et de s'y attaquer.

    Avec notre étude, on montre que seules certaines protéines du virus semblent être à la surface de la particule et sont visibles par le système immunitaire et donc cela permet de choisir et de cibler les composants du virus que l'on peut utiliser pour une approche vaccinale.

    Eric Pivert, chercheur à l'Inserm 19/10/2016 - par Pierre Olivier Écouter

     

    Document rendu public par l'Inserm

    L'observation du virus de l'hépatite C a été possible grâce à la plateforme de microscopie électronique de l’université de Tours adossée à leur unité Inserm. (c) BMJ / British Society of Gastroenterology 2016

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.