GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 18 Mai
Dimanche 19 Mai
Lundi 20 Mai
Mardi 21 Mai
Aujourd'hui
Jeudi 23 Mai
Vendredi 24 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Science

    COP22: l’OMM présente un rapport alarmant sur des événements météo extrêmes

    media Le ministre des Affaires étrangères marocain, président de la COP22 (g), et la ministre française de l'Environnement Ségolène Royal lors de l'ouverture de la Conférence sur le climat, le 7 novembre 2016, à Marrakech. REUTERS/Youssef Boudlal

    Le lien entre les phénomènes météorologiques extrêmes et le réchauffement de la planète paraît de plus en plus étroit, souligne l'Organisation météorologique mondiale (OMM). Cette organisation onusienne a rendu publique ce mardi 8 novembre à Marrakech, à la COP22, une analyse détaillée du climat mondial de 2011 à 2015 - le quinquennat le plus chaud jamais enregistré.

    Ce rapport alarmant confirme l'empreinte de plus en plus visible de l'activité humaine sur les phénomènes météorologiques et climatologiques extrêmes. Il y a d'abord les températures record : l'année 2015 a été la plus chaude jamais enregistrée et l'année 2016 risque de lui voler la vedette.

    Ces températures élevées entraînent une élévation du niveau de mer et la fonte des glaces. La hausse des températures augmente aussi les risques d'événements extrêmes comme les sécheresses, les précipitations record et les inondations dévastatrices. Les conséquences sont souvent tragiques : ainsi, la sécheresse qui a sévi en Afrique de l'Est de 2010 à 2011 a causé plus de 250 000 décès.

    Il paraît donc urgent que les pays accélèrent leurs mesures pour sauver le climat. L'accord de Paris vise à contenir la hausse de la température planétaire nettement en dessous de 2° par rapport à l'ère préindustrielle. Or, comme le rappelle l'OMM : en 2015 le seuil de hausse de 1°C a déjà été atteint.

    A (re) lire → Climat: mais qui a laissé la porte du frigo ouverte ?

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.