GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 12 Août
Lundi 13 Août
Mardi 14 Août
Mercredi 15 Août
Aujourd'hui
Vendredi 17 Août
Samedi 18 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Science

    Les bénéfices de l’allaitement maternel

    media  
    Flickr/danielpeinado.photo

    Claire Hédon : Cette semaine, vous allez poursuivre la chronique de la semaine passée autour de la nutrition au cours de la grossesse et de l’allaitement. Pour démarrer, pouvez-vous nous rappeler les bénéfices de l’allaitement maternel pour l’enfant ?

     

    Stéphane Besançon, nutritionniste et directeur de l'ONG Santé Diabète : Tout d’abord, Claire, il faut rappeler qu’actuellement l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande, lorsque c’est possible, un allaitement au sein, exclusif, jusqu’à 6 mois. Les bénéfices de cet allaitement sont nombreux pour l’enfant. En effet, le lait maternel présente une composition idéale en nutriments tout en permettant d’améliorer le développement cognitif de l’enfant. Il ne faut pas oublier, également, que ce lait maternel présente des propriétés protectrices à court terme mais aussi à plus long terme. A court terme, il contient des anticorps qui protègent contre les infections intestinales. A plus long terme, il permet le développement de bactéries bénéfiques chez l’enfant qui pourront le protéger plus tard de l’apparition de certaines maladies chroniques comme le diabète et l’obésité (à condition bien sûr de ne pas s’exposer en grandissant à un mode de vie favorisant ces maladies).
    Enfin, il ne faut pas oublier que dans de nombreux pays, où il est difficile de trouver de l’eau saine, ceci permet d’éviter de nombreuses maladies liées à la qualité de l’eau que l’on donne à l’enfant.

    C.H. : En plus des bénéfices qui ont été décrits pour l’enfant, est ce qu’il y a, aussi, des bénéfices pour la maman qui allaite ?

    S.B.: Oui tout à fait Claire, il y a, là aussi, plusieurs bénéfices pour la maman qui allaite. En premier lieu, ça facilite la perte de poids pris pendant la grossesse. Ensuite, dans un contexte post accouchement qui peut être stressant pour la maman, ça va permettre une relaxation par la sécrétion de certaines hormones. De nombreuses études ont aussi démontré que l’allaitement réduit le risque de cancer du sein et des ovaires. Enfin, l’allaitement est très important pour contribuer au développement du lien entre la mère et l’enfant. Il ne faut pas oublier aussi que pour de nombreuses mamans qui ont peu de moyens financiers c’est une nutrition de qualité et très économique.

    C.H: Mais, Stéphane, pour que ce lait maternel soit de bonne qualité nutritionnelle, il faut n’est-ce pas que la maman ait elle-même une bonne alimentation ?

    S.B : En effet, Claire, ce point est central. L’alimentation de la femme allaitante est primordiale pour préserver la qualité nutritionnel du lait maternel. La femme allaitante devra ainsi augmenter un peu sa consommation de glucides et de protéines car ceci est nécessaire pour la production de lactose contenu dans le lait maternel. Une alimentation diversifiée est également importante pour la maman qui allaite afin d’éviter toutes carences en vitamines et minéraux. Enfin, pour une bonne production de lait, il est aussi très important d’avoir un très bon apport en eau. Surtout dans les pays où il fait chaud, il faut impérativement que les mamans boivent beaucoup tout au long de la journée, bien plus qu’avant l’allaitement.

    C.H: Finalement, Stéphane, quelles sont vos recommandations pour nos auditrices ?

    S.B : En tenant compte des avantages nutritionnels, de la diminution des risques de maladies liées à l’eau de mauvaise qualité et de l’aspect économique, je recommande à toutes les mamans qui le peuvent de réaliser un allaitement exclusif jusqu’à 6 mois. Bien sûr, cette recommandation de 6 mois ne doit pas être prise comme une injonction culpabilisante. Souvent, pour des raisons psychologiques, professionnelles et personnelles, certaines femmes ne peuvent allaiter aussi longtemps. Dans ce cas, il faudra remplacer le lait de la mère par un lait provenant de banque de lait ou un lait de croissance.

    Pour poursuivre les échanges sur cette chronique rendez-vous sur :
    Le compte Twitter de Stéphane Besançon
    La page Facebook de l'ONG Santé Diabète

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.