GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Science

    Ice Memory, sauver la mémoire des glaciers pour mieux les étudier

    media Le glacier Perito Moreno en Argentine. IRD/ Catherine Luro

    Ils s'étaient déjà attelés aux glaces du Mont-Blanc, cette fois-ci, les scientifiques du projet Ice Memory vont encore plus haut. En mai prochain, ils s'attaqueront au glacier du Nevado Illimani en Bolivie, situé à 6300 mètres d'altitude. Leur objectif est de recueillir des tubes de glace pour créer un véritable musée de l'évolution du climat en Antarctique. Un défi scientifique et logistique considérable

    A 6 300 mètres d'altitude, le meilleur moyen de locomotion, c'est l'homme. Pour acheminer les 2 tonnes de matériel du camp de base jusqu'au glacier situé à 6 300 mètres, pas d'hélicoptère, ou d'engins mécanisés, tout se fera à la force des bras. Même chose en ce qui concerne les trois tonnes de glaces prélevées dans le cadre du projet Ice Memory.

    Les échantillons seront ensuite placés dans des caisses isothermes direction la France puis la base Concordia en Antarctique. Ce congélateur gigantesque et naturel permettra de conserver la glace et les informations précieuses qu'elle renferme.

    Lorsqu'ils se forment, les glaciers capturent des bulles d'air, des impuretés qui témoignent de l'atmosphère vieille d'il y a plusieurs milliers d'années. Au Nevado Illimani, l'équipe de chercheurs étudiera ainsi des glaces datant d'il y a 18 000 ans, ils pourront suivre les bouleversements causés par l'homme, les évolutions du climat. Les scientifiques de cette expédition espèrent notamment trouver des traces de feux de forêt amazonienne dont les conséquences chimiques sont encore mal connues.

    Ce musée des glaces permettra de pouvoir les étudier dans le futur. Et il y a urgence à les conserver. Car si le réchauffement climatique se poursuit au rythme actuel, il ne restera plus rien du glacier Illimani à la fin du siècle.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.