GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 15 Janvier
Mardi 16 Janvier
Mercredi 17 Janvier
Jeudi 18 Janvier
Aujourd'hui
Samedi 20 Janvier
Dimanche 21 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Science

    Une grande marche pour la science dans 500 villes dans le monde

    media «Les coupes (budgétaires) dans la science me mettent relativement en colère», est-il écrit sur ce panneau, avec l'effigie d'Albert Einstein, théoricien de la relativité. Cette marche a lieu à Sydney, comme ailleurs dans le monde, le 22 avril 2017. REUTERS/David Gray

    Des milliers de scientifiques appellent les citoyens du monde entier à se mobiliser ce samedi pour défendre la recherche scientifique. Plus de 500 marches pour la science auront lieu dans plus de 25 pays. La plus importante aura lieu à Washington. C'est en effet aux Etats-Unis qu'est née l'idée de cette journée d'action. Et l'arrivée de Donald Trump au pouvoir n'y est pas étrangère.

    Le changement climatique ? « Un canular, inventé par les Chinois. » Avec ces propos, le candidat Donald Trump avait créé la polémique lors de sa campagne électorale. Une fois à la Maison Blanche, le nouveau président n'a guère plus rassuré les scientifiques : de la santé à l'exploration spatiale, toutes les agences fédérales scientifiques vont subir d'importantes coupes budgétaires.

    Mais le secteur le plus touché est sans doute celui de la protection environnementale. Ainsi, le président a placé un climato-sceptique à la tête de l'agence pour la protection de l'environnement (EPA). Toute allusion au changement climatique a été effacée du site internet de l'agence. Les scientifiques qui travaillent sur ce sujet seront affectés à d'autres départements. Comme des milliers de ses collègues, Kyla Bennet, une ancienne fonctionnaire de l'EPA, dénonce ce qu'elle qualifie de nouvel obscurantisme.

    « L'intellectualisme a désormais une connotation négative pas positive. Je trouve cela effrayant. Toutes ces fausses informations, tout ce déni des preuves scientifiques pourraient sonner la fin de notre civilisation. »

    La recherche scientifique est essentielle pour le progrès de l'humanité, insistent les organisateurs de la marche. Ils assurent que leur mobilisation ne cible ni le président Trump, ni le parti républicain. Mais force est de constater que la volonté politique de faire avancer la science semble aujourd'hui mise en cause aux Etats-Unis.

    Face à l'administration Trump, la communauté scientifique entre en résistance

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.