GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 21 Septembre
Vendredi 22 Septembre
Samedi 23 Septembre
Dimanche 24 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 26 Septembre
Mercredi 27 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Science

    La consommation précoce de cannabis nuit gravement aux résultats scolaires

    media Consommer du cannabis avant l'âge de 17, c'est augmenter le risque de rater son bac. LEA PATERSON/SCIENCE PHOTO LIBRARY

    Dans un mois commenceront en France les épreuves du baccalauréat pour quelque 700000 lycéens Une étude menée par l’Inserm lie les mauvais résultats scolaires à une consommation précoce de ce stupéfiant.

    Consommer du cannabis avant l’âge de 17 ans, c’est augmenter d’une fois et demie la chance de rater son bac. C'est en tout cas ce qui ressort de l'étude menée par des chercheurs de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) dont les analyses sont basées sur une population de 1 103 personnes âgées de 25 à 35 ans, de tous les milieux sociaux.

    Maria Melchior, épidémiologiste et directrice de recherche à l’Inserm, revient sur les conclusions de ce rapport : « Ce que nous avons trouvé, c’est que la consommation précoce de cannabis avant 17 ans augmente de 60 % la probabilité de ne pas poursuivre d’études supérieures. C’est probablement lié aux effets propres au cannabis sur la concentration, la mémoire, la motivation des jeunes… »

    Des effets biologiques et comportementaux… Parmi les critères retenus pour l’étude, l’âge mais aussi le sexe des consommateurs : les filles seraient plus sensibles que les garçons. « Il semblerait que les jeunes filles qui, globalement, consomment moins de cannabis que les garçons, sont particulièrement affectées par les conséquences de cette consommation de cannabis », analyse Maria Melchior.

    La chercheuse souligne aussi que « la consommation de cannabis étant relativement rare chez les jeunes femmes, chez celles qui en consomment, et en particulier de manière très précoce, cela engendre des difficultés avec leur entourage qui sont plus importantes que chez les garçons et qui peuvent nuire à leurs résultats scolaires. »

    Fumer un joint tue les résultats scolaires. En France, un collégien sur dix, un sur trois en troisième, et près d’un lycéen sur deux ont déjà expérimenté le cannabis.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.