GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 19 Septembre
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
Samedi 22 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 24 Septembre
Mardi 25 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Science

    La contraception masculine définitive

    media  
    ©wikipedia

    —Dr Chatherine Solano, vous êtes sexologue et aujourd’hui vous allez nous parler de la contraception masculine définitive, ce que l’on appelle la vasectomie. En quoi cela consiste-t-il exactement ?

    Dr Catherine Solano, médecin sexologue 

    Une vasectomie, c’est une petite intervention chirurgicale qui consiste à ligaturer les deux canaux déférents. Les canaux déférents sont les canaux qui véhiculent les spermatozoïdes depuis les testicules vers l’urètre pour qu’ils soient présents dans le sperme.

     Est-ce que cela signifie qu’après une vasectomie l’homme n’aura plus de sperme par la suite ?

    Dr Catherine Solano : Pas du tout. Parce que le sperme est formé de liquide prostatique, de liquide séminal et de spermatozoïdes. Après une vasectomie, au moment de l’éjaculation il y aura du sperme formé de liquide prostatique et de liquide venant des vésicules séminales. Il ne change pas spécialement d’aspect. Sauf au microscope où après une vasectomie, on n’observe normalement plus de spermatozoïdes.

     

    Comment cela se passe-t-il quand un homme veut faire une vasectomie ?

     

    Dr Catherine Solano : Vous devez voir un chirurgien urologue. Il vous explique tout ce qu’il est important de connaître. Et surtout, il vous explique que la vasectomie est une contraception définitive. On ne peut pas revenir en arrière. Il faut donc bien réfléchir. Et puis, il vous propose de pratiquer une autoconservation de sperme qui peut être déposé dans une banque de sperme. Si jamais vous avez le désir d’un autre enfant par la suite, on peut utiliser le sperme qui a été congelé.

    Ensuite, en France, un délai de réflexion de 4 mois est obligatoire. En effet, il s’agit d’une petite intervention, mais elle a des conséquences importantes puisque l’homme qui subi la vasectomie devient stérile. Il faut donc bien prendre le temps de réfléchir avant. D’autre part pour le médecin, il faut un consentement écrit de son patient.

     Et le jour de la vasectomie, ça se passe comment ?

     

    Dr Catherine Solano : L’homme qui se fait opérer d’une vasectomie n’est pas hospitalisé. Il passe seulement quelques heures à la clinique ou à l’hôpital.

    Le chirurgien pratique une petite piqûre d’anesthésie locale sur une bourse. Puis avec un bistouri, il pratique une incision pour atteindre le canal déférent, puis il en coupe une petite partie, il le ligature, et ensuite il referme la peau. Puis, le chirurgien pratique la même intervention de l’autre côté. En général, il faut éviter les activités pénibles les jours suivant, et cela peut être un peu désagréable pendant quelques jours.

     

    Et ensuite, il n’y a plus de spermatozoïdes dans le sperme ?

     

    Dr Catherine Solano : En fait, il faut attendre 3 mois pour qu’il n’y ait plus de spermatozoïdes dans le sperme. Parce qu’il s’en trouvent dans les canaux déférents plus haut que la vasectomie. Il faut attendre 3 mois pour que les spermatozoïdes en cours de formation arrivent à maturité et soient éliminés. C’est pourquoi 3 mois après, le médecin prescrit un spermogramme pour vérifier qu’effectivement, il n’y a plus aucun spermatozoïde.

     

     Une vasectomie a-t-elle des conséquences sur la sexualité ?

     

    Dr Catherine Solano : Non. Après vasectomie, le désir reste intact, l’excitation sexuelle reste intacte, l’érection fonctionne aussi bien, l’éjaculation aussi, et même le sperme continue à avoir le même aspect. La seule différence, c’est l’infertilité de l’homme. En fait, cela peut même avoir plutôt des conséquences positives sur la sexualité. Parce que la femme n’a plus besoin de contraception. Or certaines contraceptions hormonales peuvent amoindrir le désir féminin.

    Et j’ajoute qu’après une vasectomie, on peut avoir des relations sexuelles quelques jours après… en faisant attention à la contraception bien sûr puisqu’il reste des spermatozoïdes.

     Pourquoi les hommes choisissent de faire une vasectomie ?

     

    Dr Catherine Solano  : Assez souvent, dans mon expérience, c’est parce que qu’ils ont déjà plusieurs enfants et que leur femme ne supporte plus les contraceptions féminines. La vasectomie peut aussi être un choix au lieu demander une ligature des trompes chez la femme, ce qui est une plus lourde intervention, et chez qui ce serait très compliqué de congeler des ovules.

    Mais ça peut être pour d’autres raisons. Par exemple un homme qui n’a pas d’enfant aurait parfaitement le droit de demander une vasectomie s’il ne souhaite pas avoir d’enfant.

    Mais le médecin ne va-t-il pas refuser de pratiquer l’intervention ?

     

    Dr Catherine Solano  : Le médecin a le droit de refuser l’intervention pour des raisons éthiques. Mais il doit alors adresser son patient à un autre médecin.

    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.