GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Aujourd'hui
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Science

    Contrôler sa consommation de sel

    media  
    sel ©pixabay

    La consommation de sel en excès est souvent incriminée dans l’augmentation des cas d’hypertension. Faut-il, pour autant, supprimer sa consommation de sel pour rester en bonne santé ?

    Stéphane Besançon, nutritionniste et directeur de l'ONG Santé Diabète au Mali :

    Non caroline on ne peut pas supprimer la consommation de sel car il joue un rôle très important pour le fonctionnement de notre organisme. En effet, le sel est composé de chlore et de sodium d’où son nom de chlorure de sodium qui va, par exemple, réguler, avec le potassium, tout notre équilibre hydrique. Il joue, également, un rôle indispensable pour les transmissions de l’influx nerveux. Enfin, il en faut pas oublier que dans les pays où le sel est iodé il joue un rôle important dans la fourniture d’iode.

     

    Quels sont les risques liés à une alimentation trop salée ?

     

    Il faut tout d’abord bien rappeler que l’Organisation Mondiale de la Santé recommande une consommation maximum de 5 grammes de sel par jour avec une répartition optimale d’1gr de sel par portion d’aliments consommés. C’est lorsque le sel est consommé en excès que les conséquences néfastes sur la santé apparaissent en favorisant l’apparition ou l’aggravation d’une hypertension artérielle qui est aujourd’hui la première pathologie chronique dans le monde avec plus d’un milliard et demi de personnes atteintes. Cette maladie peut avoir des conséquences très graves, si elle n’est pas contrôlée, puisqu’elle favorise :

    Les maladies cardiaques comme les infarctus du myocarde ;

    Les maladies du cerveau comme les Accidents Vasculaires Cérébraux ;

    Ou encore les maladies du rein comme l’insuffisance rénale.

     

    Quels sont les aliments riches en sel dans notre alimentation quotidienne ?

     

    En premier lieu, il y a le sel visible, c’est le sel de table que l’on rajoute dans les plats durant leurs préparations ou bien au moment de les manger. Ensuite, il y a le sel que l’on trouve naturellement dans certains aliments et surtout qui est ajouté lors de la fabrication de certaines préparations industrielles. La profusion de ces transformations industrielles rend, de plus en plus difficile, l’identification des aliments riches en sel. Contrairement à ce que beaucoup de consommateurs pensent, ce sel « caché » est aujourd’hui la principale source de sel de notre alimentation. Il est donc très important de savoir reconnaitre les aliments riches en sel afin de pouvoir en limiter la consommation. On peut citer par exemple : les cubes alimentaires, le concentré de tomate, les olives, les arachides salées, les charcuteries, les viandes et poissons séchés mais aussi les viandes et poisson en conserve.

    D’autres produits sont aussi à surveiller, car même s’ils sont moins riches en sel, la quantité qu’ils contiennent est importante comme les chips, de nombreux aliments en conserve, les biscuits apéritifs ou les viennoiseries comme les croissants

     

    Comment contôler sa consommation de sel ?

     

    Pour contrôler la quantité de sel consommé, il faut retenir 5 conseils assez simples :

    • Il faut toujours goûter son plat avant de le saler ou de le re-saler ;

    • Il faut utiliser en priorité des condiments locaux peu salés comme le sumbala, le datou, l’ail frais, l’oignon frais, le piment ou encore le poivre pour donner davantage de goût à vos préparations à la place du sel de table ou des cubes alimentaires qui sont très riches en sel ;

    • Il faut éviter d’habituer les enfants à manger trop salé pour leur donner de bonnes habitudes dès le plus jeune âge ;

    • Il faut éviter de manger des aliments salés entre les repas comme les chips, la viande séchée… Si vous avez une petite faim entre les repas, choisissez plutôt un fruit ;

    • Lorsque vous achetez des aliments transformés dans le commerce, il faut bien lire la composition en sel qui est indiquée sur l’emballage sous la dénomination : « sel » ou « sodium ». Attention, si jamais l’étiquette indique sodium, il faut savoir qu’1 g de sodium correspond à 2.5 g de sel.

    Pour poursuivre les échanges sur cette chronique rendez-vous sur :

    https://twitter.com/StephBesancon

    https://www.facebook.com/pages/ONG-Santé-Diabète/145164382217690

    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.