GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Juin
Lundi 18 Juin
Mardi 19 Juin
Mercredi 20 Juin
Aujourd'hui
Vendredi 22 Juin
Samedi 23 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Science

    En France, la confiance dans les vaccins s'érode

    media 25% des Français se méfient des vaccins. DOUGLAS MAGNO / AFP

    Une étude de l’agence Santé publique France menée en 2016 s’est penchée sur la perception qu'ont les Français de la vaccination. Elle vient d’être publiée.

    Jusqu’à la fin des années 2000, 90 % des Français étaient favorables à la vaccination. Mais depuis, la défiance a gagné du terrain. François Bourdillon, directeur général de Santé publique France, constate qu’un quart des Français sont plutôt contre les vaccins. Il y voit « une sorte de relativisme entre les données scientifiques qui sont mondiales et les rumeurs folles qui circulent sur internet ».

    L’étude considère que la situation française – où coexistent, pour les jeunes enfants, des vaccins obligatoires et d’autres simplement recommandés – sème le trouble auprès des patients. D’après le docteur Daniel Lévy-Bruhl, responsable de l’unité infections respiratoires et vaccination au sein de l’agence, les vaccinations obligatoires rassurent. « Un vaccin obligatoire, c’est un vaccin sur lequel l’Etat s’engage, c’est un vaccin pour lequel les gens perçoivent à travers cet engagement de l’Etat que c’est un vaccin sûr, utile, efficace. A contrario, lorsqu’un vaccin n’est que recommandé, il y a une perception d’une certaine inutilité ou d’un doute, avec le raisonnement suivant : si il était aussi important que ça, l’Etat le rendrait obligatoire », affirme-t-il.

    A en croire ces experts, le fait de rendre obligatoire pour les jeunes enfants les vaccins qui n'étaient jusqu’alors que recommandés pourrait donc rassurer et, bien sûr, éviter des décès.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.