GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 19 Février
Mardi 20 Février
Mercredi 21 Février
Jeudi 22 Février
Aujourd'hui
Samedi 24 Février
Dimanche 25 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Science

    Activité Physique et Sédentarité en France

    media  
    coureur ©pixabay

    Les dernières données de l’étude Esteban* menée par Santé publique France montrent que l’inactivité physique et la sédentarité gagnent du terrain dans la population française. Dr Sène, pouvez vous nous expliquer la différence entre sédentarité et manque d’activité physique ?

    - Jean-Marc Sène, médecin du sport et médecin de l'équipe de France de judo

    L'activité physique correspond à tous les mouvements de notre corps produits par la contraction des muscles et qui entraînent une dépense en énergie supérieure à celle du repos.
Elle peut être effectuée dans le cadre du travail, des transports, des activités domestiques (à l’intérieur et à l’extérieur de chez soi) et des loisirs (incluant le sport et les exercices physiques réalisés sans encadrement).

    Le sport est une activité physique où les participants adhèrent à un ensemble commun de règles et où un objectif de performance est défini (par exemple : sports collectifs, gymnastique, gymnastique aquatique, course à pied, marche nordique, cyclisme, ski de fond, aviron, natation).

    La sédentarité correspond aux situations passées en position assise ou allongée (en dehors de la période de sommeil et de repas), dans lesquelles les mouvements du corps sont réduits à leur minimum : regarder la télévision, travailler sur un ordinateur, jouer aux jeux vidéo, lire, téléphoner, être passager dans un véhicule, etc.

     

    Que dit cette étude Esteban* ?

     

    - Dr Jean-Marc Sène :

    l’étude Esteban 2014-2016 (Étude de SanTé sur l’Environnement, la Biosurveillance, l’Activité physique et la Nutrition).

    Elle a été menée d’avril 2014 à mars 2016, en France métropolitaine sur un échantillon national représentatif de 2 678 adultes et 1 182 enfants de 6 à 17 ans.

    Son objectif est d’analyser le niveau d’activité physique (en termes de fréquence, durée, intensité) et le niveau de sédentarité (durée quotidienne des activités sédentaires, temps passé devant un écran) de la population, dans le cadre de l’ensemble de leurs activités (professionnelles, scolaires, domestiques, de loisirs, etc.).

    Cette étude permet également d’indiquer les évolutions observées depuis la dernière Etude nationale nutrition santé réalisée en 2006-2007.

    Une baisse de l’activité physique préoccupante chez les femmes

    Les femmes sont les plus concernées. En 10 ans, la proportion de femmes physiquement actives a baissé de 16%. Une baisse préoccupante quand on sait que l’inactivité physique a été identifiée en 2009 comme le quatrième facteur de risque des maladies non transmissibles, impliquées dans plus de 3 millions de morts évitables.

    Inactifs et sédentaires : trop d’adultes cumulent encore ces deux facteurs de risque

    En France, en 2015, 22% des femmes cumulent ces deux facteurs de risques contre 17% des hommes. Et, seulement 53% des femmes atteignent les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé en matière d’activité physique, contre 70% des hommes. En 10 ans, la population féminine physiquement active a diminué de façon préoccupante de 16%, une baisse particulièrement prononcée chez les femmes de 40-54 ans (-22%).

    Une forte sédentarité corrélée à un usage massif des écrans

    En 2006, en dehors de l’activité professionnelle, la population adulte déclarait passer en moyenne 3 heures et 10 minutes par jour devant un écran, contre 5 heures et 07 minutes en 2015, soit une augmentation de +53%. Les plus jeunes (18-39 ans) et les moins diplômés (inferieur au baccalauréat) sont plus concernés (5h34) que les 40-54 ans (4h45) et les détenteurs d’un baccalauréat ou d’un diplôme supérieur (4h44).

    Cette évolution est due à un usage accru des ordinateurs, tablettes, smartphones et consoles de jeux (utilisation quotidienne multipliée par 2,3 chez les hommes et 3,6 chez les femmes), et dans une moindre mesure, par une augmentation du temps passé devant la télévision.

     

    Quelles recommandations rappeler en terme d’activité physique pour la santé ?

    - Dr Jean-Marc Sène :

    Pour un adulte :

    • Au moins 30 minutes d’activité physique d’endurance (intensité modérée et élevée), au moins 5 jours par semaine.

    En complément de l’activité physique d’endurance :

    des activités de renforcement musculaire (des bras, des jambes, des abdominaux, du dos), un à deux jours par semaine

    des exercices développant la souplesse 2 à 3 fois par semaine,

    Pour favoriser l’éveil pendant la journée et le sommeil pendant la nuit, il est recommandé de 
privilégier, si possible, des activités physiques en extérieur, exposant à la lumière du jour. 


    Pour limiter la sédentarité : de réduire le temps passé chaque jour en position assise ou allongée

    Au bout de 2h d’affilée en position assise ou allongée, de marcher quelques minutes et de faire 
quelques mouvements qui activent les muscles et mobilisent les articulations (rotation des épaules, du bassin, des chevilles, des poignets, des mains, de la tête).

    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.