GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 15 Août
Jeudi 16 Août
Vendredi 17 Août
Samedi 18 Août
Aujourd'hui
Lundi 20 Août
Mardi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Science

    Dopage dans le sport

    media  
    La lutte antidopage ne faiblit pas. La lutte antidopage ne faiblit pas. Reuters

    Caroline Paré :

    Dr Sène, vous nous expliquez régulièrement les nombreux bienfaits du sport, mais il existe des situations qui sont à l’inverse néfastes pour la santé ! Vous allez aujourd’hui nous parler du dopage.

    Pourquoi se dope-t-on ?

     

    Jean-Marc Sène :

    La recherche de performance constitue le motif principal du dopage.

    Le consommateur de substances dopantes ou l’utilisateur de procédés dopants cherche à augmenter ses performances physiques, intellectuelles ou éviter que ses performances diminuent. Il va donc tenter d’agir sur les éléments qu’il perçoit comme pouvant favoriser sa performance – une masse musculaire développée, une endurance élevée, une forte confiance en soi, de la combativité, une plus grande concentration et une plus grande vigilance intellectuelle... – ou sur les éléments pouvant s’y opposer: la fatigue, l’anxiété, le stress, etc.

    Mais plus profondément, ce qui peut amener quelqu’un à se doper, ce sont les difficultés de la vie quotidienne, le sentiment de n’être pas soutenu par son entourage, l’incapacité à demander de l’aide à autrui, une sociabilité altérée, l’envie d’expérimenter des produits, l’usage d’autres substances psychoactives (tabac, alcool, cannabis), etc.

    Ce sont aussi des facteurs liés à son entourage: l’incitation au dopage, une culture excessive de la performance et du résultat, la consommation par des coéquipiers de substances interdites, le manque de relations affectives avec ses proches.

    Ce sont encore des facteurs liés aux substances : la facilité pour se les procurer, leur coût peu élevé, la croyance dans leur efficacité.

     

    Caroline Paré :

    Quels sont les produits utilisés par les sportifs, leurs effets et leur danger ?

     

    Jean-Marc Sène :

    De nombreuses substances sont utilisées dans le cadre des conduites dopantes et du dopage sportif :

    - Les stéroïdes anabolisants et l’hormone de croissance sont utilisés pour augmenter la masse musculaire et la puissance. Les stéroïdes anabolisants ont également des effets sur la confiance en soi et la combativité. Ils sont responsables de ruptures musculo-tendineuses, de troubles de la personnalité (rage des stéroïdes), de maladies du foie allant jusqu’au cancer, d’impuissance. Ils bloquent la croissance chez les plus jeunes et entraînent le développement des caractères sexuels masculins (pilosité, raucité de la voix).

    - L’hormone de croissance modifie l’architecture du squelette (élargissement des pieds et des mains, notamment) et peut être responsable de cancers digestifs.

    - Le salbutamol (médicament utilisé pour traiter l’asthme) à forte dose agit également sur la masse musculaire. Il entraîne des troubles du rythme cardiaque.

    - L’érythropoïétine (EPO) et les transfusions sont pratiquées afin d’augmenter le nombre de globules rouges et le transfert de l’oxygène (carburant de la cellule musculaire avec le glucose) dans les muscles. Ils améliorent l’endurance. L’EPO est responsable d’embolies pulmonaires et d’infarctus du myocarde.

    - Les corticoïdes sont utilisés afin de diminuer les douleurs et la fatigue. Ils agissent sur la combativité. Leur usage répété est responsable d’œdème (rétention d’eau), de mort subite par insuffisance surrénalienne et de rupture tendineuse.

    - Les amphétamines, la cocaïne sont utilisées comme stimulants. Ces substances agissent sur la vigilance, la concentration, la combativité, etc. Elles entraînent des troubles du rythme cardiaque (palpitations, arythmies), des déshydratations et des troubles psychiques. On peut devenir dépendant à ces produits.

     

    Caroline Paré :

    En effet, tout cela est très inquiétant… Mais une performance sans produit est-elle possible ?

     

    Jean-Marc Sène :

    Oui, absolument Caroline! il faut le rappeler !

    Certains moyens naturels efficaces, ne présentant pas de risques pour la santé (au contraire) et, respectant les principes éthiques et les règles du sport, permettent d’obtenir les résultats que certains recherchent dans la prise de produits:

    Une hygiène de vie adaptée :

    • sommeil régulier et en quantité suffisante pour permettre une récupération des efforts sportifs et intellectuels, et une cicatrisation accrue des blessures éventuelles,

    - alimentation saine et variée (avec une hydratation suffisante),

    - absence de prise de toxiques (tabac, cannabis, alcool...),

    - programmation des entraînements bien conduit (il vaut souvent mieux privilégier la qualité à la quantité);

     

    Un environnement favorable où le sportif est respecté par son entraîneur, ses coéquipiers et le médecin qui s’occupe de lui et est bien entouré par sa famille, ses amis (attentifs à la personne plutôt qu’aux résultats) ;

     

    Etre à l’écoute de son corps, être attentif à la fatigue et à la douleur qui sont des signaux d’alerte.

     

    Un conseil à nos auditeurs sportifs sachez que vous êtes libre de refuser de prendre tout produit dopant qu’on vous propose, inutile de discuter, et dans tous les cas, il faut en parler ensuite à quelqu’un de confiance !

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.