GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    COP 23: les pays en développement dans l'attente d'un geste fort des pays riches

    media Un jeune Fidjien entouré par le président français Emmanuel Macron, le Premier ministre des Fidji et président de la COP23 Frank Bainimarama ainsi que la chancelière allemande Angela Merkel, le 15 novembre à Bonn. REUTERS/Wolfgang Rattay

    Les discours des responsables politiques continuent ce jeudi 16 novembre et les pays en développement attendent des annonces financières des pays développés. Les pays riches doivent mettre 100 milliards de dollars par an sur la table à partir de 2020 pour aider les pays en développement dans leurs efforts d’atténuation et d’adaptation au changement climatique. Mais les engagements des pays riches sont encore loin d’être à la hauteur. Et les délégués des pays en développement guettent en vain une nouvelle annonce significative.

    Avec notre envoyée spéciale à BonnChristine Siebert

    La chancelière allemande Angela Merkel a inauguré la longue série des discours de la séquence politique de la COP 23, annonçant 100 millions d’euros supplémentaires pour le fonds d’adaptation de la part de l’Allemagne.

    Mais pour Yitebitu Moges, membre de la délégation éthiopienne, cela est loin d’être suffisant pour les pays comme le sien, qui sont touchés de plein fouet par des sécheresses répétées, et par d’autres conséquences du changement climatique.

    « Cela ne suffit pas ! C’est trois fois rien ! L’organisation de cette conférence coûte bien plus que ça ! s’indigne-t-elle. Pourquoi on doit dépenser tant d’argent pour se réunir ici, si on n’est pas capable d’agir et d’améliorer ses engagements. Qu’est-ce qu’on fait ici ? Imaginez, tous ces gens qui ont pris l’avion pour venir ici, et qui ont mis encore plus de carbone dans l’atmosphère. »

    « C’est très triste pour nous »

    Nur Masripatin de la délégation indonésienne écoute, elle aussi, tous ces discours qui évoquent avec éloquence la souffrance des populations touchées par le changement climatique. Mais pour l’instant, elle attend en vain une promesse d’actions et d’engagements financiers à la hauteur.

    « C’est très triste pour nous, déplore-t-elle. On devient toujours plus vulnérable ! C’est pourquoi nous avons besoin du soutien des pays développés. »

    Une COP 23 pour convertir les paroles en actes

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.