GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 14 Août
Mercredi 15 Août
Jeudi 16 Août
Vendredi 17 Août
Aujourd'hui
Dimanche 19 Août
Lundi 20 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Science

    Comment rester amoureux

    media  
    couple ©pixabay/Stocksnap

     Dr Catherine Solano, vous êtes sexologue et comme tous les jeudis, nous vous retrouvons.
    Vous allez nous parler d’amour, et surtout nous expliquer comment rester amoureux !

    Dr Catherine Solano :

    Oui, je voudrais expliquer comment utiliser notre intelligence, notre cerveau raisonnable pour stimuler les sentiments que nous ressentons. Cela me semble important car beaucoup de personnes ont l’impression que les sentiments, c’est de la magie, et en particulier que l’amour vous tombe dessus par hasard, ou qu’il s’en va sans qu’on puisse rien y faire et donc, qu’à ce niveau, on est totalement passif. Or c’est faux, on peut apprendre à aimer et à être amoureux.

     

     Alors, comment faire ?

     

    Dr Catherine Solano  : La première chose, c’est fuir les pensées négatives à propos de votre partenaire. Bien sûr, il peut vous énerver, vous irriter, vous désoler par moments. C’est normal. Mais quand vous y pensez, il ne faut pas se saisir de ces pensées et les ruminer, les alimenter. Sinon, vous allez leur donner de plus en plus de force. Et cela finira par abimer l’amour que vous ressentez.

     

    Oui, je pense que tout le monde comprend, mais comment faire en pratique ?

     

    Dr Catherine Solano : C’est simple, dès qu’une pensée négative vous vient, vous décidez volontairement de penser à autre chose. A votre travail à vos enfants, à ce que vous voulez. Si vous avez du mal, vous chantez une chanson dans votre tête.

     

     Mais est-ce que ces pensées négatives sur votre partenaire ne vont pas revenir très vite ?

     

    Dr Catherine Solano  : Si, au début. Mais plus vous allez pratiquer cet exercice et moins elles viendront. Parce qu’en détournant vos pensées des critiques envers votre partenaire, vous finissez par désactiver vos circuits mentaux. Et petit à petit, ils s’activeront de moins en moins. Plus on le fait, plus c’est facile !

     

     Mais si votre partenaire est vraiment horrible ? S’il vous bat ou vous insulte ? Vous n’allez quand même pas penser à autre chose ?

     

    Dr Catherine Solano : Vous avez raison. Je parle de cultiver l’amour quand on le souhaite ! Pas de supporter un partenaire qui ne vous respecte pas. Là, c’est très différent. Je parle d’une femme ou d’un homme en couple avec quelqu’un de valable, de bien, mais qui sent que l’amour est moins fort à cause de petits énervements ou de petits défauts. Je ne conseille à personne de chercher à supporter l’insupportable bien sûr !

     

     Et pour cultiver l’amour, que conseillez-vous d’autre ?

     

    Dr Catherine Solano : Je conseille également de stimuler les pensées positives que vous remarquez chez l’autre. Chaque jour, posez-vous la question : qu’est-ce que j’aime chez l’autre dans son caractère, dans son physique, etc. Je demande parfois à mes patients de faire un exercice qui consiste à finir une phrase. Cette phrase c’est : j’ai de la chance d’être en couple avec Caroline, parce que… et vous finissez.
    Si vous faites cela régulièrement, vous allez activer vos circuits positifs envers l’autre et éprouver davantage d’amour et ils seront beaucoup plus puissants.

     

    On peut réellement agir de cette manière sur nos pensées ?

     

    Dr Catherine Solano : Bien sûr, observer nos pensées et agir sur elles, ça change beaucoup de choses. C’est une des méthodes des TCC les fameuses thérapies comportementales et cognitives. Agir sur les pensées, cela fait partie des thérapies cognitives et cela s’applique dans beaucoup de cas en psychologie et en psychiatrie.

     

    Avez-vous d’autres conseils qu’agir sur les pensées pour cultiver l’amour ?

     

    Dr Catherine Solano : Oui, il faut utiliser ce que l’on sait augmenter l’amour et les sentiments. Par exemple, la musique. Ecouter ensemble des musiques romantiques ou d’ailleurs regarder un film romantique peut stimuler le sentiment d’amour. D’ailleurs, le sens de l’audition est important en amour. Formuler des compliments, c’est-à-dire ne pas garder pour soi les pensées positives que l’on a envers l’autre, ça contribue aussi à augmenter l’amour que l’on ressent. Parce si vous exprimez à l’autre du positif à haute voix, cela lui fait plaisir bien sûr, mais surtout cela active beaucoup chez vous, les circuits des pensées positives. Donc cela active l’amour que vous ressentez.

     

    Penser positif et parler positif. Avez-vous encore un dernier conseil à ajouter pour les couples qui nous écoutent ?

     

    Dr Catherine Solano  : Oui, une chose simple et qui augmente l’amour, c’est activer les souvenirs. Regarder des photos de quand on s’est connu, parler de la première fois où l’on s’est rencontré. Cela fait remonter à la surface les émotions du début, et cela peut réactiver la force de la passion et de l’amour !

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.