GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 20 Avril
Samedi 21 Avril
Dimanche 22 Avril
Lundi 23 Avril
Aujourd'hui
Mercredi 25 Avril
Jeudi 26 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Science

    France: le gypaète barbu est de retour dans les Alpes

    media Un gypaète barbu au Tibet en septembre 2008. © Reurinkjan / Wikimedia

    Le plus grand vautour d’Europe vole à nouveau au-dessus des Alpes. C’est le résultat d’une longue mobilisation de passionnés, qui, depuis 30 ans, s’activent pour réintroduire le gypaète barbu en France. Chassé par l'homme, l’animal majestueux avait complètement disparu au début du XXe siècle.

    Importé d’Afghanistan et de Russie, un premier couple d’oiseaux a été réintroduit dans les Alpes en 1987. Mais il a fallu attendre 10 ans pour qu’il donne un petit et aujourd'hui, on compte 39 couples de gypaètes barbus dans cette région, dont 13 en France.

    C'est un retour exceptionnel, car cet oiseau avait complètement disparu. En Europe, au XXe siècle on les massacrait jusqu’au dernier. Il faut dire que cet immense vautour inspirait les pires craintes. Avec ses 3 mètres d’envergure et ses pupilles imbibées de rouge, on prêtait au gypaète barbu toute sorte d’intentions maléfiques. Selon les légendes, il kidnappait les vieilles dames et décimait les troupeaux de moutons.

    Des histoires complètement fausses, basées sur son apparence inquiétante : l’animal aime se badigeonner d’une boue rouge-orangé, ce qui lui donne dans le ciel une allure de chasseur sanguinaire. Et ses habitudes alimentaires n'ont pas arrangé son sort, le gypaète se nourrit exclusivement de carcasses, ce qui lui vaut le surnom de « casseurs d’os ». En plein vol, l’oiseau n’hésite pas à lâcher des squelettes qui se fracassent au sol, une technique pour les ingérer plus facilement.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.