GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 10 Décembre
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Manifestation des «gilets jaunes»: pour l'«acte V» à Paris, un dispositif «semblable» à celui de samedi dernier (préfet de police)
    • Chine: le premier réacteur nucléaire EPR dans le monde entre en service commercial
    Science

    PicSat, premier nanosatellite du CNRS, mis en orbite pour épier une exoplanète

    media Pesant 3,5 kg, PicSat appartient à la famille des «CubeSats», constitués de l'assemblage de plusieurs modules cubiques de 10 cm de côté. Il mesure 30 cm dans sa plus grande longueur. © The PicSat Team /LESIA/OBSPM

    C'est un lancement qui annonce peut-être le futur des missions spatiales scientifiques. Une fusée indienne doit mettre sur orbite 31 « CubeSats », des nanosatellites d'une dizaine de centimètres de long. Parmi eux, il y a PicSat développé par une équipe de l'observatoire de Paris, peu cher et très simple à concevoir. Sa mission est pourtant très intéressante : l'étude d'une étoile jeune, autour de laquelle des planètes sont en train de se former. Cela pourrait nous apprendre beaucoup de chose sur la naissance de notre propre système solaire.

    Beta Pictoris c'est une étoile, que l'on voit bien dans l'hémisphère sud. Autour d'elle tourne une planète, une géante gazeuse. Cette étoile et cette planète sont toutes jeunes, elles viennent à peine de se former. En les regardant, on a donc une chance d'observer l'enfance d'un système solaire.

    Une opportunité que ne veut pas rater Sylvestre Lacour, astrophysicien au CNRS et responsable du projet PicSat. « Le système solaire, il a maintenant près 5 milliards d’années et il y a encore des débats sur la façon dont les planètes sont formées. En observant un système comme Beta Pictoris on observe ce qui était notre système planétaire il y a 5 milliards d’années », explique-t-il.

    C'est donc PicSat qui va aller jeter un œil vers Beta Pictoris. PicSat, c'est ce qu'on appelle un « CubeSat », un satellite gros de quelques dizaines de centimètres seulement, beaucoup plus facile à développer.

    « L’idée avec le PicSat, c’est de relancer l’exploration spatiale sur un rythme plus rapide. On rend des satellites plus petits et qui répondent à des problématiques scientifiques plus pointues. Et pouvoir à partir du moment où germe l’idée et au moment où on réalise le Picsat avoir des durées de l’ordre de 3 à 5 ans », ajoute Sylvestre Lacour.

    Petite taille oblige, PicSat n'embarque pas d'instruments très développés. Il va se contenter de surveiller Beta Pictoris en permanence et de donner l'alerte s'il se passe quelque chose d'intéressant. Ce sont alors les télescopes géants sur terre qui prendront le relais pour observer comment nait un système solaire.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.