GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 23 Octobre
Jeudi 24 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Science

    Les trois dernières années sont les plus chaudes jamais enregistrées sur Terre

    media 2015, 2016 et 2017 ont été les années les plus chaudes jamais enregistrées sur Terre. Petra Schramböhmer/Getty Images

    Les trois dernières années sont les plus chaudes jamais enregistrées, avertit l'Organisation météorologique mondiale (OMM), une agence spécialisée de l'ONU. Son dernier rapport paru ce jeudi 18 janvier est nourri des observations des grands centres météo de la planète et des résultats de la Nasa.

    Les températures augmentent et c'est une tendance sur le long terme, prévient en substance l'OMM. L'année 2016 arrive en tête avec 1,2°C de plus qu'à l'époque préindustrielle, mais c'était une année où sévissait « El Nino », le phénomène climatique qui a tendance à faire monter les températures. Juste derrière arrivent donc 2015 et 2017, année sans « El Nino ».

    De son côté, la NASA confirme dans sa dernière étude que l'année 2017 est la deuxième année la plus chaude à la surface du globe depuis que l'on fait des mesures, soit 1880, et que la température a augmenté d'un peu plus d'un degré depuis cette période. Une augmentation due aux activités humaines, selon l'agence américaine.

    Mais plutôt que de retenir ce classement entre les années, il est plus important d'examiner l'évolution sur le long terme, avertit l'OMM. Une évolution clairement à la hausse selon ces résultats.

    Les scientifiques profitent de ces résultats pour interpeller les responsables politiques. C'est le cas des chercheurs du laboratoire d'observation du climat de Londres pour lesquels « ces températures records devraient attirer l'attention des dirigeants mondiaux, y compris du président Trump, sur l'ampleur et l'urgence des risques encourus par les  populations, riches et pauvres, dans le monde ».

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.