GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Avril
Jeudi 19 Avril
Vendredi 20 Avril
Samedi 21 Avril
Aujourd'hui
Lundi 23 Avril
Mardi 24 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Science

    Un rapport américain alerte sur l'accélération de la montée des océans

    media Saint-Louis, ancienne capitale du Sénégal, entre rivière et océan, souffre de l'érosion de ses côtes (décembre 2015). Dani Salvš¾/VW PICS/UIG via Getty

    La montée des océans s'accélère. Le rythme de la hausse pourrait tripler pour atteindre 10 millimètres supplémentaires chaque année d'ici la fin du siècle, selon les données publiées ce lundi 13 février par l'Académie américaine des sciences.

    Actuellement, le niveau des océans augmente d'environ 3 millimètres par an. Mais deux phénomènes provoquent une hausse de l'accélération du niveau des eaux. D'une part la fonte rapide des glaces dans les pôles, qui peut potentiellement doubler la montée des océans d'ici 2100.

    Qaportoq , la plus grosse ville du sud du Groenland (au moins 3000 habitants). L'accélération de la hausse du niveau des eaux serait provoquée principalement par la fonte accélérée du Groenland et de l'Antarctique. (V. Bichet)

    D'autre part le réchauffement climatique engendré par les concentrations accrues de gaz à effet de serre dans l'atmosphère.

    Cela provoque l'augmentation de la température de l'eau. Or, l'eau chaude est moins dense que l'eau froide et prend ainsi plus de place. En tout, le niveau des eaux pourrait augmenter de 65 centimètres d'ici 2100. Et cela mettra en danger de nombreuses villes côtières.

    Pour aboutir à ce résultat, les chercheurs se basent sur des informations collectées par des satellites durant 25 ans. Et leurs conclusions sont à peu près en accord avec les projections du rapport du GIEC : le groupe d'experts de l'ONU sur l'évolution du climat.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.