GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Science

    Santé: d'après l'OMS 9 personnes sur 10 respirent un air pollué dans le monde

    media New Delhi lors d'un pic de pollution en novembre 2017. (Image d'illustration) REUTERS/Cathal McNaughton

    L’Organisation mondiale de la santé s’alarme : 9 personnes sur 10, dans le monde, respirent un air pollué, d’après les derniers chiffres compilés par l’organisation onusienne. Une pollution atmosphérique, en raison des émissions de l’industrie et des transports. Mais aussi une pollution de l’air intérieur. Avec des conséquences délétères pour la santé, l’OMS le rappelle, la pollution tue.

    Les chiffres donnent le vertige. Chaque année, la pollution de l’air tue prématurément sept millions de personnes dans le monde. Un air vicié, respiré à l’extérieur. Mais aussi à l’intérieur des habitations, en particulier dans les pays pauvres, où la combustion de bois, de pétrole ou de charbon, permet de cuisiner de se chauffer ou de s’éclairer. Cet air intérieur pollué est à l’origine de la moitié des sept millions de décès.

    Les particules fines respirées pénètrent profondément dans les poumons et dans le système cardiovasculaire. Elles peuvent ainsi aggraver ou provoquer des problèmes de santé : accident vasculaire cérébral, maladies cardiaques, cancer du poumon, pneumonie et autres troubles respiratoires.

    Plus de 90% des décès dus à la pollution de l’air surviennent dans les pays aux revenus faibles et intermédiaires, principalement en Asie et en Afrique, d’après l’Organisation mondiale de la santé.

    Une pollution qui touche les zones rurales et urbaines. En tête des mégapoles les plus polluées en particules fines figurent New Delhi, Le Caire, Dakha, capitale du Bangladesh, Bombay et Pékin, selon l’OMS.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.