GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 12 Novembre
Mardi 13 Novembre
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Science

    Stephen Hawking et la théorie des univers multiples, le «multivers»

    media Stephen Hawking à Londres en février 2015. AFP PHOTO / JUSTIN TALLIS

    Un article post-mortem de Stephen Hawking a été publié cette semaine dans le journal scientifique High Energy Physics. Peu avant sa mort, le 14 mars dernier, le physicien travaillait sur une théorie des univers multiples.

    Qu'est-ce donc qu'un univers multiple ? Quand l'eau entre en ébullition, des bulles apparaissent à la surface. La théorie des univers multiples consiste à dire que notre univers ne serait qu'une seule de ces bulles parmi plein d'autres.

    Plus bizarre encore : certains scientifiques pensent que chacun de ces univers pourrait avoir ses propres lois. Donc, dans l'un, la gravité pourrait être une force qui repousse au lieu d'attirer, et dans l'autre, mettre de l'huile sur le feu, pourrait l'éteindre.

    Et il y aurait beaucoup moins d'univers différents que l'on croyait. C'est en tout cas l'une des grandes contributions de l'article de Stephen Hawking. Même si la plus importante reste la crédibilité et la valeur qu'il accorde à cette hypothèse.

    Car la théorie des univers multiples est directement tirée de la science-fiction et reste un sujet très polémique auprès des chercheurs : comment tester l'existence ou la non-existence d'autres mondes ?

    Les ondes gravitationnelles ont pris des dizaines d'années à être prouvée, peut-être que la théorie des univers multiples suivra le même chemin. Mais la notion reste vertigineuse.

    Lire l'article de Stephen Hawking (en anglais)

    (Re) lire : Le physicien Stephen Hawking a perdu son dernier pari

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.