GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 19 Juin
Mercredi 20 Juin
Jeudi 21 Juin
Vendredi 22 Juin
Aujourd'hui
Dimanche 24 Juin
Lundi 25 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Science

    Loi bioéthique: le Conseil consultatif a rendu sa première copie

    media Professeur Jean-François Delfraissy est le président du Comité consultatif national d’éthique. etatsgenerauxdelabioethique.fr

    Le Comité consultatif national d'éthique a présenté lors d’une conférence de presse son rapport de synthèse des États généraux de la bioéthique. Ce document, qui se veut aussi neutre que possible, a été auparavant remis au gouvernement et aux parlementaires. Il doit les aider dans leur réflexion sur le projet de révision de l’actuelle loi bioéthique.

    Le rapport clôt la phase de consultation publique qui s’est déroulée sur internet et tout au long des débats organisés un peu partout en France. Jean-François Delfraissy, président du Comité consultatif national d'éthique, tire les premières conclusions : « il y a une série de choses qui sortent de ces Etats généraux sur la génomique, sur l'intelligence artificielle sur même des choses plus techniques, comme par exemple autour du don d'organes, et surtout où l'on retrouve un socle de valeurs : la non marchandisation du corps, penser aux populations les plus défavorisées, et après on peut partager un certain nombre de ces grandes valeurs et aboutir à des réponses qui sont différentes. »

    C’était notamment le cas de la polémique autour du projet d’ouverture de la procréation médicalement assistée aux couples de lesbiennes et aux femmes seules : « Nous avons entendu une série d'inquiétudes qu'il pouvait y avoir. Le devenir de l'enfant intéresse ceux qui sont pour et ceux qui sont contre. La notion même de famille et de famille élargie est quelque chose qui est porté par ceux qui sont pour et ceux qui sont contre. Et malgré ces valeurs partagées, on a bien une société française qui pour une partie d'entre elle veut avancer et veut ouvrir et une autre au contraire qui ne veut pas bouger. »

    D’ici trois mois, le Comité présidé par le professeur Delfraissy doit rendre un deuxième rapport où il prendra position sur la future loi de bioéthique.

    Un panel citoyen élabore ses rapports

    A côté de ce document « neutre » et « objectif », trois autres rapports ont été aussi présentés. Ils étaient élaborés par un panel indépendant de 22 citoyens représentatifs de la société française, spécialement formé pour les Etats généraux.

    L’un des thèmes sur lesquels ces bénévoles ont choisi de travailler concernait la fin de vie. Et pour la plupart, ils se sont déclarés favorable à l’évolution de la loi actuelle. Jean-Christophe Buget a 55 ans, deux enfants, et il travaille dans le domaine de l'alimentation bio.

    Il faut remettre le patient au milieu du débat, et pas seulement sa maladie. On demande une évolution
    «Choisir sa fin de vie, c'est la dernière liberté» 06/06/2018 - par Anna Piekarec Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.