GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 24 Octobre
Vendredi 25 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Science

    Changement climatique: vers une Terre cocotte-minute?

    media Une image des conséquences du changement climatique. Photo prise le 7 août 2018 dans la forêt d'Asel en Allemagne. REUTERS/Phil Noble

    La Terre risque-t-elle de se transformer en cocotte-minute ? C'est un risque non négligeable selon une nouvelle étude publiée dans les comptes-rendus de l'Académie américaine des sciences. Et ce, malgré les engagements pris lors de l'accord de Paris. En cause : la hausse des températures que l'on connaît aujourd'hui pourrait provoquer une série de réactions en chaîne climatique accélérant énormément le réchauffement, quel que soient nos efforts pour le contenir.

    La rétroaction, et l'effet cascade ; deux termes qui font frémir les climatologues car ils recouvrent des phénomènes qui peuvent être de grande ampleur et sur lesquels notre contrôle est quasiment nul. Par exemple : la fonte de la banquise du Groenland modifie la circulation des eaux de l'océan atlantique, ce qui favorise en retour la fonte de la banquise : c'est une rétroaction.

    L'effet cascade, c'est que cette fonte fait monter le niveau des eaux, participe du réchauffement de l'atlantique sud, ce qui entraîne la fonte de la calotte antarctique. Un phénomène qui possède lui aussi ses rétroactions et ses effets cascade et c'est toute la machine climatique qui s'emballe.

    Tout changer…

    Les auteurs de cette nouvelle étude ont cherché à déterminer s'il y a un point de non-retour, une hausse de la température au-delà de laquelle, quoi qu'on fasse, un tel événement se produirait, et la terre se transformerait une cocotte-minute.

    Ils proposent ainsi une première estimation : + 2 degrés par rapport à l'ère pré industrielle ; c'est la limite haute de l'accord de Paris. Un objectif qui ne sera pas tenu si l'humanité ne commence pas sérieusement à mettre tout en œuvre pour lutter contre le réchauffement.

    Et pour cela, les chercheurs ne s'en cachent pas, il faudra changer en profondeur nos comportements, nos sociétés, et notre économie.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.