GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Aujourd'hui
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Syrie: un soldat turc a été tué dans une attaque des forces kurdes (ministère de la Défense)
    • Chili: trois morts dans les troubles à Santiago
    • Transport aérien: le plus long vol direct de l'histoire organisé par Qantas, parti de New York, a atterri à Sydney
    Science

    Des années anormalement chaudes jusqu’à 2022

    media Parisiens et touristes se rafraîchissent aux abords de la Tour Eiffel, le 2 août 2018, en plein coeur d'une vague de chaleur qui frappe l'Europe. AFP/Gérard Julien

    L'été 2018 aura été particulièrement chaud, et ce n’en est pas fini avec la chaleur. Les années 2018 à 2022 seront probablement elles aussi anormalement chaudes, c'est-à-dire plus chaudes encore que ce que laissait présager le réchauffement climatique en cours. C'est une équipe de chercheurs du CNRS, de l'université de Southampton et de l'Institut royal météorologique des Pays-Bas qui le confirment dans une étude qu'ils publient ce mardi 14 août dans la revue scientifique Nature Communications.

    Les variations de la température moyenne annuelle dépendent du changement climatique provoqué par les activités humaines, mais aussi de la variabilité intrinsèque du climat, qui rend les prévisions d'une année sur l'autre d'autant plus difficiles.

    Pour affiner ces prédictions, une équipe de scientifiques a inventé un nouveau système de prévisions baptisé ProCast (Probabilistic forecast), basé sur une méthode statistique et des modèles climatiques existants.

    Pour 2018-2022, cet algorithme prédit « une période plus chaude que la normale » qui va « temporairement renforcer » le réchauffement, selon l'étude publiée dans Nature Communications, qui souligne que le réchauffement climatique « n'est pas un processus lisse et monotone ».

    En raison du changement climatique, la planète a déjà gagné 1°C depuis l'ère préindustrielle, ce qui correspond en moyenne à +0,01°C par an. Mais cette hausse peut être, selon les années, contrebalancée ou au contraire renforcée par la variabilité naturelle du climat.

    Selon l'étude, les risques d'épisodes de températures anormalement élevées de la surface de la mer seront également plus importants, situation propice aux ouragans.

    Les chercheurs raisonnent en termes de moyenne annuelle. Pour l'instant, ils ne prédisent pas quelle saison sera particulièrement chaude, ni quelle région du globe sera particulièrement affectée, ni des tendances de précipitations ou de sécheresse, comme l’explique l'auteur principal de l'étude Florian Sévellec.

    On ne peut pas actuellement montrer si cette température va être particulièrement localisée à un endroit ou à une saison. C’est-à-dire qu’on ne sait pas si ce sera relié à une vague de chaleur au cours de l’été par exemple ou si ce sera relié plutôt à un événement en Afrique, aux Etats-Unis ou en Russie et on cherche maintenant justement à travailler vers la précision et donc trouver une prévision plus régionale

    Florian Sévellec, chercheur CNRS au Laboratoire d'océanographie physique et spatiale à l'Université de Bretagne. 14/08/2018 - par Christine Siebert Écouter

    Les trois dernières années ont déjà été les plus chaudes jamais enregistrées. Et malgré les engagements des Etats signataires de l'accord de Paris de 2015 à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre, la planète se dirige vers un monde à +3°C par rapport à l'ère préindustrielle, avec son lot annoncé de sécheresses, ouragans ou territoires submergés par les eaux.

    (Re) lire : Changement climatique: vers une Terre cocotte-minute?

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.