GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 9 Octobre
Jeudi 10 Octobre
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Aujourd'hui
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Science

    Le génome complet du blé tendre séquencé pour la première fois

    media Le blé est au coeur de l'alimentation humaine et son génome est cinq fois plus gros que celui de l'homme (photo d'illustration) REUTERS/Michael Dalder

    Céréale la plus cultivé au monde et nourriture de base de 30% des habitants de la planète, le blé livre enfin ses secrets. Une équipe internationale de 220 scientifiques est parvenue à séquencer le génome du blé tendre, c’est-à-dire à lire son code génétique. Un travail très complexe dont les résultats sont publiés cette semaine dans la revue scientifique Science, qui permettra peut-être à la plante de mieux résister au changement climatique à l'avenir.

    Avec 107 891 gènes au total, le génome du blé tendre est cinq fois plus gros que le génome humain. Le blé est complexe, et il a fallu 10 ans à une équipe internationale pour en venir à bout et le mettre à disposition de la communauté scientifique. Un travail important, car on sait désormais à quelles fonctions sont associés les gènes du blé tendre.

    Grâce à cela, les agronomes pourront identifier quelles sont les portions d'ADN qui présentent des caractéristiques intéressantes, comme une meilleure résistance à des maladies ou à des conditions climatiques plus dures.

    Cela permettra ensuite de créer plus facilement de nouvelles espèces de blé plus à même de répondre aux besoins de l'humanité dans les années à venir. Il ne s’agit pas de manipulations génétiques, mais tout simplement de croisements entre plantes, comme les agriculteurs le font depuis 10 000 ans.

    Ainsi, avec un climat qui se réchauffe, des sols qui s'assèchent, ou de nouvelles maladies pouvant apparaître, la culture de cette céréale pourra mieux s'adapter. Un enjeu de taille, puisque le blé est aujourd'hui au cœur de l'alimentation de trois êtres humains sur dix.

    Comme l'indique Science Magazine sur son compte Twitter il s'agit d'une découverte qui ouvre « la voie à des innovations dans les domaines de l'agriculture et de la nutrition ».

     

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.