GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 10 Décembre
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Un juge brésilien ordonne l'arrestation de Cesare Battisti pour l'extrader vers l'Italie (agence de presse officielle)
    • Strasbourg: Macron remercie «l'ensemble des services mobilisés» dans la traque de l'auteur de l'attentat
    • Cessez-le-feu au Yémen: «La paix est possible», estime Pompeo
    • Foot: la Fédération ivoirienne a saisi le Tribunal arbitral du sport contre la décision de la CAF de confier la CAN 2021 au Cameroun
    • Le parlement irlandais vote pour la légalisation de l'avortement
    Science

    Aucune consommation d’alcool n’est sans danger pour la santé d’après une étude

    media Selon l'étude, l'alcool est la principale cause de décès chez les personnes âgées de 15 à 49 ans. ici, une distillerie à Phnom Penh, le 16 août 2018. (Image d'illustration) REUTERS/Samrang Pring

    « Boire un petit coup, c’est agréable », chantaient nos aïeuls. Mais aujourd’hui, il faut se rendre à l’évidence : selon une étude publiée ce vendredi 24 août dans la revue médicale The Lancet, boire un verre de vin ou de bière comporte un risque pour la santé. L’alcool serait responsable de la mort de trois millions de personnes par an selon cette évaluation réalisée dans 195 pays entre 1990 et 2016.

    La vieille idée selon laquelle un verre de vin est bon pour la santé a donc vécu. Boire un verre par jour pendant un an augmente le risque de 0,5% de développer des problèmes de santé comme les cancers, maladies cardiovasculaires, AVC, cirrhose ainsi que les accidents et violences, par exemple. 100 000 morts dans le monde pour un verre quotidien, insiste Dr Emmanuela Gakidou de l'Institut de métrologie et d'évaluation de la santé (IHME, Université de Washington), coauteure de l'étude.

    Ce sont les hommes qui « trinquent » le plus avec trois fois plus de décès que pour les femmes. C’est en Roumanie que la consommation masculine est la plus forte avec plus de huit verres, suivie de peu avec plus de sept verres par le Portugal et le Luxembourg. Presque cinq verres pour les Français. Chez les femmes, les Ukrainiennes sont en première place avec plus de quatre, presque trois verres pour les Françaises.

    En 2016, la consommation d’alcool représentait le 7e facteur de risque de mort prématurée et d’invalidité à travers le monde et la principale cause de décès chez les personnes âgées de 15 à 49 ans : accidents de la route, suicides, tuberculose, par exemple.

    La même année, l'alcool a causé 2,8 millions de morts, selon l’étude. Celle-ci indique également qu’un buveur d'alcool sur trois meurt de problèmes de santé liés à l'alcool chaque année, dont 2,2% de femmes et 6,8% d'hommes, d'après l'étude qui prône le « zéro alcool ».

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.