GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 12 Novembre
Mardi 13 Novembre
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Science

    L’OMS alerte sur le manque d’activité physique et ses conséquences

    media Pour l’OMS, le manque d’activité physique c’est moins de 2h30 par semaine d’effort modéré type marche rapide, vélo, ou moins de 1h15 d’activité soutenue tel que jogging, ou sport collectif. fuse/Getty images

    Nous sommes nombreux à ne pas bouger assez. Selon une étude de l’Organisation mondiale de la santé, l’OMS, publiée ce mercredi dans la revue scientifique The Lancet, plus d’un quart des adultes dans le monde ont une activité physique insuffisante, ce qui peut altérer la santé, et c’est plus marqué chez les femmes que chez les hommes. Les chercheurs dévoilent aussi des disparités importantes selon les régions du monde.

    C’est en Amérique latine et dans les pays occidentaux que l’on bouge le moins avec plus d’un tiers des adultes qui ne font pas assez d’activité physique - la faute au mode de vie, travail sédentaire, et voiture personnelle.

    Pour l’OMS pas assez d’activité physique, cela veut dire moins de 2h30 par semaine d’effort modéré type marche rapide, vélo, ou moins de 1h15 d’activité soutenue tel que jogging, ou sport collectif.

    Si l’on regarde plus finement la carte élaborée par les auteurs de l’étude, on découvre que le Koweït et l’Arabie saoudite sont les plus mauvais élèves, avec plus de la moitié des adultes qui ne bougent pas suffisamment, loin devant les Etats-Unis, par exemple, où la proportion est tout de même de 40%.

    A l’autre bout du spectre, on trouve les pays à bas revenus, en Asie du Sud-Est et en Afrique subsaharienne. Même si la situation est contrastée, ainsi au Togo moins de 10% des adultes ne font pas assez d’activité physique, alors qu’au Mali, on est à plus de 40%.

    Pour l’OMS la lutte contre le manque d’activité est un enjeu de taille. Ne pas bouger assez augmente le risque de maladies cardiovasculaires, de diabète et de certains cancers.

    (Re) lire : Les bienfaits des sports aquatiques

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.