GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 14 Septembre
Samedi 15 Septembre
Dimanche 16 Septembre
Lundi 17 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 19 Septembre
Jeudi 20 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Science

    Antonio Guterres alerte sur les risques de «changement climatique incontrôlable»

    media Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, lors d'une conférence de presse à Moscou, le 21 juin 2018. Yuri KADOBNOV / AFP

    Le secrétaire général de l'ONU a lancé un cri d'alarme, lundi 10 septembre, face au changement climatique. Il est encore temps de renverser la tendance a-t-il plaidé, alors que les 18 dernières années sont les plus chaudes jamais enregistrées, selon l'Organisation météorologique mondiale.

    Avec notre correspondante à New York, Marie Bourreau

    A trois mois de la COP 24 qui se tiendra en Pologne, Antonio Guterres veut accélérer la mise en œuvre de l'accord de Paris qui devait limiter la hausse des températures à deux degrés. Les scientifiques estiment aujourd'hui qu'elle devrait plutôt atteindre trois degrés de plus, faute de réelle volonté.

    « Si nous ne changeons pas de trajectoire d'ici 2020, nous risquons de rater le moment où nous pouvons encore éviter un changement climatique incontrôlable, avec des conséquences désastreuses pour les individus et tous les systèmes naturels qui nous nourrissent », prévient le secrétaire général de l'ONU.

    Si des progrès ont été réalisés pour réduire les émissions de carbone, 85 % de ce qui est produit dépend toujours des énergies fossiles. On est bien loin de la transition verte promise. « Ce qui manque toujours – même après l'accord de Paris – c'est le leadership, le sentiment d'urgence et un réel engagement pour une réponse multilatérale décisive. »

    Il faut donc briser le cycle de la paralysie et accélérer le virage vers une économie verte, a encore plaidé Antonio Guterres, car nous sommes « au bord de l'abîme ».

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.