GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 12 Novembre
Mardi 13 Novembre
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Afrique

    Les dérèglements climatiques font augmenter la faim dans le monde

    media Les épisodes de sécheresse, notamment en Afrique, accentuent le phénomène (photo d'illustration). Xavier TESTELIN/Gamma-Rapho via Getty

    La faim dans le monde a progressé en 2017, pour la troisième année consécutive. C'est ce qui ressort du rapport conjoint publié par la FAO, l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture et quatre autres agences onusiennes en charge de ces questions.

    Il y a dix-huit ans, l'ONU s'était donné jusqu'à 2030 pour éradiquer la faim dans le monde. Ce bel objectif est en train de s'éloigner à grands pas. Du haut de la tribune, José Graziano da Silva, le directeur général de la FAO fait d'ailleurs grise mine : « Malheureusement la grande nouvelle n'est pas une bonne nouvelle... Pour la troisième année, je dois vous annoncer que le nombre de gens qui ont faim dans le monde a augmenté. »

    Près de 821 millions de personnes ont eu faim dans le monde en 2017, contre 804 en 2016. L'Afrique reste le continent le plus touché avec 21 % de sa population mal nourrie, l'Asie arrive en seconde position, avec 11,5 %.

    Le nombre de ventres vides a retrouvé son niveau d'il y a dix ans. La tendance à la baisse est donc inversée et la FAO pointe du doigt le changement climatique : « Cette année, l'accent a été mis sur le changement climatique, le rapport démontre clairement que la variabilité du climat, et l'exposition à des phénomènes extrêmes, plus complexes, plus fréquents et plus intenses, ont remis en cause les progrès observés dans l'éradication de la faim et de la malnutrition », ajoute José Graziano da Silva.

    Nos efforts se doivent de cibler en priorités les zones rurales...
    Gilbert Houngbo, président du Fonds international de développement agricole, l'une des organisations onusiennes rédactrice du rapport. 11/09/2018 - par Olivier Rogez Écouter

    151 millions d'enfants concernés

    En raison de ces variations climatiques, les paysans ont la tâche plus difficile. C’est par exemple le cas en Amérique latine, où le phénomène El Niño s'est accompagné de sécheresses à répétition. Un tiers des pays qui ont connu une augmentation de la mal nutrition ont aussi vécu une sécheresse. Les variations du climat imposent d'aider les paysans du Sud, martèlent les agences onusiennes, il faut investir dans des semences plus performantes et dans la préservation des récoltes. Si le changement climatique est montré du doigt, la guerre demeure l'une des premières causes de malnutrition. Ainsi au Yémen, un tiers de la population est sous-alimentée.

    Seul progrès enregistré en 2017, le nombre d'enfants souffrant de retard de croissance en raison de la faim a légèrement baissé. Mais 151 millions d'enfants dans le monde souffrent encore de la faim.

    L'Afrique reste le continent qui est le plus touché par la prévalence de la sous-alimentation...
    Hélène Botreau, chargée de plaidoyer Sécurité alimentaire à Oxfam France 11/09/2018 - par Agnieszka Kumor Écouter

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.