GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Aujourd'hui
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Les généraux et les leaders de la contestation au Soudan ont formé mardi un Conseil souverain de onze membres qui dirigera le pays au cours de sa transition de trois ans et trois mois vers un pouvoir civil.

    Science

    Alimentation : en plus des conseils théoriques il faut savoir écouter son corps !

    media  
    Alimentation équilibrée stevepb by Pixabay

    Chaque semaine, Stéphane Besançon, nutritionniste et directeur de l'ONG Santé Diabète à Bamako au Mali, présente sa chronique nutrition dans Priorité Santé. Cette semaine, il nous parle de conseils pour avoir une alimentation bien équilibrée.

    Il faut retenir 5 grands principes pour adopter une alimentation plus équilibrée :

    • Adopter un bon rythme alimentaire en minimisant les grignotages autour des trois repas principaux dans la journée ;
    • Réduire la consommation de graisses, de sel et de sucres ;
    • En parallèle augmenter fortement la consommation de fruits et de légumes ;
    • Réduire au maximum la consommation d’aliments transformés et ultra transformés pour préparer le plus possible soit même les plats à partir des aliments bruts ;
    • Enfin consommer principalement de l’eau comme boisson et éviter au maximum tous les formes de boissons sucrées.

    Quelle est la place de l’activité physique pour renforcer le bénéfice santé d’une alimentation équilibrée ?

    Ces changements alimentaires sont une première étape qui doit s’accompagner d’une modification plus profonde du mode de vie alliant bien sur alimentation et activité physique.

    En plus, des modifications alimentaires il faut retenir que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande une pratique de 30 minutes d’activité physique modérée par jour, comme par exemple la marche à pied.

    Mais attention si vous n’avez pas réalisé d’activités physiques depuis longtemps, si vous avez un âge avancé ou si vous êtes atteints de certaines maladies il faudra demander un avis médical avant de démarrer la pratique de l’activité physique pour qu’elle soit adaptée.

    En plus de ces éléments théoriques vous nous recommandez d’apprendre à écouter son corps pour améliorer son alimentation. Qu’est-ce que ça signifie concrètement ?

    Aprendre à écouter son corps ca signifie être à l’écoute de ses sensations lorsque l’on mange et que l’on boit et ainsi de mieux appréhender l’effet des aliments et de l’hydratation sur notre énergie, nos pensées et nos humeurs. Ceci est très important pour mieux comprendre pourquoi nous mangeons.

    Par exemple : est-ce que nous mangeons par faim, par ennui ou par stress ? Plus on est en capacité de reconnaître notre besoin à combler une faim réelle d’une faim plus émotionnelle, plus on pourra mettre en place des stratégies adaptées pour l’apaiser.

    Il faut dans un premier temps observer ces sensations sans chercher à les comprendre ou à développer des solutions. Pour ceci on peut conseiller deux petits exercices :

    • Avant de commencer à manger il faut porter son attention sur sa respiration pour permettre d’observer les sensations autour de notre ventre et relier celles-ci aux besoins que notre corps exprime : est-ce qu’il demande de combler une petite, une moyenne ou une grande faim ou bien est-ce qu’il demande juste de combler un stress ou un ennui sans présence d’une faim réelle ?
    • Pendant que l’on mange, il faut porter son attention sur l’effet de l’aliment ou de la boisson sur nos sens : l’ouïe, l’odeur, la saveur et les sensations produites dans le corps. Ceci permet maintenant d’analyser si l’on rassasie son goût pour un aliment, sa faim réelle ou si l’on apaise simplement son stress !

    Pourquoi différenciez-vous le goût et la faim ?

    Car le goût pour un aliment, c’est l’envie de cet aliment. Si l’on se focalise que sur ce goût, on va avaler l’aliment puis en reprendre et ainsi de suite, sans porter attention à sa faim réelle pour finir par manger en excès.

    Par contre, si on se focalise sur sa faim réelle, on va manger jusqu’à la perte de sensation de faim, puis s’arrêter naturellement sans excès.

    Pour poursuivre les échanges sur cette chronique rendez-vous sur :

    Le compte Twitter de Stéphane Besançon

    La page Facebook de l'ONG Santé Diabète

    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.